Ouverture de la 22e biennale du Fespaco

La 22e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision d'Ouagadougou (Fespaco)
© Fespaco 2011

Clap d’ouverture ce samedi 26 février 2011 de la 22e biennale du Fespaco, le festival panafricain du cinéma et de la télévision d’Ouagadougou. Depuis sa création en 1969 au Burkina Faso, il s’est imposé comme le rendez-vous incontournable du 7e art du continent africain. Au programme : courts et longs métrages, documentaires, films de la diaspora, fictions de TV et vidéo, en compétition ou hors compétition. Au total 194 films de 25 pays animeront les salles obscures pendant une semaine.

Avec notre envoyé spécial à Ouagadougou, José Marinho

A pied, par avion, ou en pirogue depuis le fleuve Mouhoun, tous les chemins mènent au Fespaco. Près de 500 mille festivaliers venant d’Afrique et d’Europe sont attendus à Ouagadougou. Ici pas de tapis rouge ni de montée des marches. Au Burkina Faso, le cinéma c’est une grande fête populaire. Les rues sont habillées avec la carte du continent africain en rouge, barrée par une pellicule de film à côté d’une caméra noire.

Après un long silence, le cinéma égyptien est de retour avec The Wedding, une fable sociale touchante signée Abdel Aziz Sameh et  Raconte Sherazade raconte d ’Yousry Nasrallah , dénonce la censure en Egypte. Ils sont tous les deux en course pour décrocher le Grand prix du Fespaco, l’Etalon de Yennenga - l’équivalent de la Palme d’or à Cannes.

Parmi les 18 films de la sélection officielle en compétition, 6 sont inédits. Mais cette année, la corruption, la démocratie et l’immigration sont les thèmes prédominants des longs métrages de fiction qui cherchent à alerter le public sur la réalité africaine.

Festival Panafricain du Cinéma de Ouagadougou 2011

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.