En Côte d'Ivoire, le signal hertzien de la RTI n’émet plus à Abidjan - Afrique - RFI

 

  1. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  2. 11:00 TU Journal
  3. 11:15 TU Sessions d'information
  4. 11:30 TU Journal
  5. 11:33 TU Sessions d'information
  6. 12:00 TU Journal
  7. 12:10 TU Grand reportage
  8. 12:30 TU Journal
  9. 12:33 TU Sessions d'information
  10. 12:40 TU Accents d'Europe
  11. 13:00 TU Journal
  12. 13:10 TU Sessions d'information
  13. 13:30 TU Journal
  14. 13:33 TU Danse des mots
  15. 14:00 TU Journal
  16. 14:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  17. 14:30 TU Journal
  18. 14:33 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  19. 15:00 TU Journal
  20. 15:10 TU Autour de la question
  21. 15:30 TU Journal
  22. 15:33 TU Autour de la question
  23. 16:00 TU Journal
  24. 16:10 TU Radio foot internationale
  25. 16:30 TU Journal
  1. 10:30 TU Journal
  2. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  3. 11:00 TU Journal
  4. 11:15 TU Sessions d'information
  5. 11:30 TU Journal
  6. 11:33 TU Sessions d'information
  7. 12:00 TU Journal
  8. 12:10 TU Grand reportage
  9. 12:30 TU Sessions d'information
  10. 13:00 TU Journal
  11. 13:10 TU Sessions d'information
  12. 13:30 TU Journal
  13. 13:33 TU Danse des mots
  14. 14:00 TU Journal
  15. 14:10 TU Autour de la question
  16. 14:30 TU Journal
  17. 14:33 TU Autour de la question
  18. 15:00 TU Journal
  19. 15:10 TU Radio foot internationale
  20. 15:30 TU Journal
  21. 15:33 TU Radio foot internationale
  22. 16:00 TU Journal
  23. 16:10 TU Couleurs tropicales
  24. 16:30 TU Journal
  25. 16:33 TU Couleurs tropicales
fermer

Afrique

Alassane Ouattara Côte d'Ivoire Politique Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo

En Côte d'Ivoire, le signal hertzien de la RTI n’émet plus à Abidjan

media

Des combats à Abidjan entre des partisans du président sortant Laurent Gbagbo et ceux du président reconnu par la communauté internationale, Alassane Ouattara, ont endommagé un émetteur de la télévision publique, privant ce dimanche 27 février 2011 de programmes la population d'Abidjan. La télévision nationale est un relais de communication important pour le pouvoir de Laurent Gbagbo. Cet évènement est à mettre en relation avec les violences qui ont frappé hier encore la commune d’Abobo.

Le centre émetteur de la RTI est un site hautement stratégique. Situé à Abobo, bastion d’Alassane Ouattara, il avait déjà fait l’objet de tentatives de sabotage.

Ce matin, selon des habitants, le complexe qui l’abrite était la proie des flammes. Pour éteindre l’incendie et tenter de réparer les installations, des pompiers et des techniciens de la chaîne publique se sont rendus sur les lieux sous forte protection policière.

En attendant, si la radio nationale émet encore et que les abonnés d’un bouquet satellitaire peuvent toujours regarder les programmes de la première et de la deuxième chaînes, tous les habitants d’Abidjan et des environs ne possédant qu’une simple antenne hertzienne se voient offrir un écran noir.

Zone de guerre

On ne connaît pas encore les circonstances exactes de l’incendie du centre émetteur mais tout porte à croire qu’il a été attaqué par le commando d’insurgés qui affronte depuis plusieurs semaines les forces loyales à Laurent Gbagbo.

Après les violents combats d’hier et de la nuit, Abobo était ce dimanche plus calme et des milliers habitants en ont profité pour s’échapper de cette zone de guerre où le choléra aurait fait son apparition.

Par ailleurs, il faut signaler que l’Onuci a annoncé cette après midi que trois casques bleus ont été blessés hier soir à Abobo suite à une embuscade tendue par les forces de défense et de sécurité. Selon un officier des nations unies, cette embuscade a entraîné 20 minutes d’échanges de tirs entre les deux forces. On ne connaît pas encore la version et le bilan de cet affrontement du côté des Forces de défense et de sécurité.

Si Abobo était plus paisible ce dimanche, des violences ont été signalées à Yopougon, un fief de Laurent Gbagbo. Dans le quartier de Port-Bouët 2, des coups de feu ont été entendus et selon plusieurs sources, des véhicules de transport collectif ont été brûlés.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.