Egypte : Moubarak interdit de quitter le pays

La fortune d'Hosni Moubarak et de sa famille s'élèverait à plusieurs milliards de dollars.
© AFP/ Khaled Desouki

La justice égyptienne a décidé lundi 28 février d’interdire à l'ex-président égyptien Hosni Moubarak et sa famille proche de quitter le pays. Leurs avoirs en Egypte sont également gelés. Outre le président, qui a quitté le pouvoir sous la pression de la rue le 11 février, cette requête concerne son épouse Suzanne ainsi que ses deux fils, Alaa et Gamal, et leurs épouses Heidi Rasekh et Khadiga al-Gammal.

La décision du procureur général a été accueillie avec satisfaction par l’opinion publique égyptienne. C’était en effet une des principales revendications des manifestants de la place Tahrir. Elle met fin aux spéculations selon lesquelles l’ex-raïs continuait à diriger le pays par le biais du gouvernement transitoire du général Ahmad Chafiq. Une des raisons pour lesquelles les manifestants demandaient la démission du gouvernement.

L’opinion publique était d’autant plus remontée que des informations publiées dans la presse britannique sur la fortune des Moubarak donnaient des estimations allant de 40 à 70 milliards de dollars. Des estimations revues à la baisse par le New York Times qui ne parlait plus que de trois milliards de dollars. L'équivalent de soixante mille smic égyptiens quand même...

Les autorités égyptiennes ont déjà demandé la semaine dernière le gel des avoirs des

Moubarak dans la plupart des pays occidentaux. Parmi ces avoirs figureraient des propriétés luxueuses à Londres et aux Etats-Unis. L’opinion attend maintenant la mise en accusation de l’ex-raïs et de sa famille pour corruption. Une accusation qui ne saurait tarder à venir.

C’est la procédure qui a, en effet, été utilisée avec les autres hauts dignitaires du régime :

Pour aller plus loin

interdiction de quitter le territoire et gel des avoirs puis mise en accusation, arrestation et procès. Aux dernières nouvelles, l’ex-président Moubarak et sa famille se trouvaient à la station balnéaire de Charm el Cheikh sur la Mer Rouge.
 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.