Le conseiller de Nicolas Sarkozy admet un séjour «privé» au Nouvel an en Libye

Henri Guaino.
© RFI

Il n'y a pas d'affaire Guaino, affirme le porte-parole du gouvernement François Baroin. L’hebdomadaire Les Inrockuptibles, à paraître le 2 mars a révélé qu'Henri Guaino, le conseiller spécial de Nicolas Sarkozy avait passé quatre jours de vacances en Libye à l'occasion du Nouvel an. Des vacances à titre « privé », a reconnu Henri Guaino, chez l'ambassadeur de France à Tripoli, et bien avant que n'éclate la révolte dans le pays.

Dans la série vacances de Noël qui tombent mal, après Michèle Alliot-Marie en Tunisie et François Fillon en Egypte, voici maintenant celles d'Henri Guaino. Le conseiller spécial de Nicolas Sarkozy s'est rendu en Libye pour passer les fêtes de fin d'année.

Cette information révélée par l'hebdomadaire Les Inrockuptibles a obligé l'intéressé à expliquer les conditions de ce voyage dans un pays aujourd'hui en pleine révolte populaire contre le régime de Mouammar Kadhafi.

Selon Henri Guaino, ce voyage a été effectué à titre totalement privé pour rendre visite à l'un de ses amis, en l'occurrence, l'ambassadeur de France à Tripoli. Le conseiller de Nicolas Sarkozy affirme avoir payé ses billets d'avion, et même ses tickets pour visiter les sites archéologiques. Mais surtout, il précise n'avoir bénéficié d'aucune invitation officielle et ne pas avoir rencontré durant ce séjour de responsable libyen.

Autre précision importante, aucun trouble n'avait lieu à ce moment-là en Libye et Nicolas Sarkozy avait été informé de ce voyage. En conclusion, et selon Henri Guaino : « Il faut sortir de la paranoïa » et éviter l'« amalgame ». Quant au porte-parole du gouvernement, François Baroin, il a estimé qu'il n'y avait pas d'« affaire » Guaino.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.