Libye: les forces pro-Kadhafi progressent vers Benghazi, siège de la rébellion


©

En Libye, les forces du régime de Mouammar Kadhafi avancent sur les positions des insurgés. Malgré les condamnations internationales et les débats actuels sur l'imposition d'une zone d'exclusion aérienne sur le ciel libyen, cette reconquête se fait à coups de tirs d'obus et de raids aériens.

Progressivement, la ligne de front entre insurgés et forces loyales à Mouammar Kadhafi se déplace vers l'est.

Même si l'insurrection conserve des positions à Misrata, située à 150 kilomètres de Tripoli, ou bien encore dans plusieurs localités des montagnes du nord-ouest, les troupes de Mouammar Khadafi en pleine contre-offensive progressent ces derniers jours à coups de tirs d'obus et de raids aériens.

Hier, samedi 12 mars 2011, les soldats et mercenaires du régime libyen ont pris Al Oukaïla sur la route côtière. Aujourd'hui, selon des témoins, après avoir été bombardés, les insurgés ont fui le port pétrolier de Brega, situé à environ 240 kilomètres à l'ouest de Benghazi.

Pour l'heure, les rebelles conservent encore le contrôle d'Ajdabiya qui fait figure de dernier verrou avant le quartier général du Conseil national de transition.

A Benghazi justement, l'inquiétude grandit à mesure que les forces pro-Kadhafi progressent. Malgré les mauvaises nouvelles du front, des volontaires quasi désarmés continuaient hier de s'enrôler pour aller combattre les troupes du régime en place.

Par ailleurs, l'ambiance s'est considérablement tendue à Benghazi. Des habitants fuient et les drapeaux rebelles disparaissent. Sentant le vent tourner en leur défaveur, les officiels du Conseil national de transition comme la population en appellent à une intervention urgente de la communauté internationale.