A Madagascar, reconduction de Camille Vital au poste de Premier ministre


©

Camille Vital, Premier ministre sortant de Madagascar et qui avait remis sa démission la semaine dernière, en exigeant la formation d'un gouvernement de consensus, près de quinze mois après sa désignation par Andry Rajoelina, a été reconduit dans ses fonctions mercredi 16 mars 2011.

Avec notre correspondant à Antananarivo

La reconduction de Camille Vital à son poste, cette fois-ci au titre du consensus, laisse penser de nombreux observateurs que tout était joué d’avance. Vital, lui, a toujours clamé sa neutralité, et met en avant ses résultats : « C’est par rapport au bilan de ma gestion, je l’ai géré tant bien que mal, et tout le monde était témoin ».

Ce que la communauté internationale dit avoir vu, c’est que Camille Vital a servi loyalement Rajoelina et elle a donc du mal à cautionner ce choix. La feuille de route pourrait être fragilisée mais pour le Premier ministre reconduit et désormais consensuel, la médiation doit se contenter de prendre acte :

« On avait demandé que ce soit une décision malgacho-malgache, donc je vois pas pourquoi la communauté internationale va aller à l’encontre de la décision des malgaches ».

Obtenir la reconnaissance internationale et organiser des élections

Vital a été proposé par différents groupements politiques et pour Patrick Rajoelina, corédacteur de la nouvelle Constitution et observateur engagé, la polémique n’a pas lieu d’être : « Il a conduit ces quinze derniers mois de façon relativement neutre et en essayant de faire des choses pour le pays, donc considérant et son profil et son action à la tête du gouvernement, je crois que oui, il est bien à sa place aujourd’hui. »

Les missions de Vital consistent désormais à obtenir la reconnaissance internationale et à organiser des élections, si possible dès la fin de l’année. Dans les deux cas, il n’a aucune garantie et deux ans jour pour jour après la chute de Marc Ravalomanana, Madagascar est toujours dans l’expectative.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.