Republier
Syrie

Syrie: des milliers de personnes ont défilé à Deraa

Des manifestants à Deraa, le 21 mars 2011.
© Reuters/Khaled al-Hariri

En Syrie, pour le quatrième jour consécutif, des milliers de personnes ont manifesté contre le pouvoir dans le sud du pays, dans la ville de Deraa, ce lundi 21 mars 2011. Auparavant, la foule avait assisté aux funérailles d'un jeune tué la veille.

Ce lundi, à Deraa, dans le sud de la Syrie, des milliers de personnes sont descendues dans la rue pour les funérailles des manifestants abattus vendredi dernier. En ce quatrième jour de manifestations, la population continue à scander « Dieu, liberté, Syrie », malgré les violences policières et demandent la libération des prisonniers politiques, le démantèlement du siège de la police secrète de Deraa et le jugement des policiers qui ont abattu des manifestants.

Ces manifestations n’étaient pas attendues en premier lieu dans cette petite ville mais plutôt dans le nord à Alep la deuxième ville de Syrie où la population est majoritairement sunnite et vers Kamishli où est concentrée la communauté kurde réputée pour militer et former des groupes d’opposants au régime syrien.

Tensions à Damas

D’autres manifestations ont été signalées à Homs dans le centre du pays et dans la ville côtière de Banias. A Damas, des tensions sont également visibles, dans la nuit de dimanche à lundi des militants pro-gouvernementaux ont fait entendre leurs voix dans un quartier résidentiel, les forces de l’ordre et la police en civil surveillent sans relâche tous les quartiers de la capitale.

Un représentant du gouvernement a rapporté que « le président Bachar al-Assad est catégoriquement opposé à ce qu’on répande le sang syrien ». De son côté, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a jugé inacceptable les arrestations arbitraires en Syrie et le recours à la force contre les manifestants pacifiques.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.