Présidentielle : Houngbédji conteste les résultats et appelle les Béninois à manifester

Adrien Houngbédji conteste la victoire de Boni Yayi à l'élection présidentielle béninoise.
© AFP PHOTO / PIUS UTOMI EKPEI

Une crise politique est-elle en train de s'ouvrir au Bénin ? L'opposant Adrien Houngbédji juge « nuls et non avenus » les résultats provisoires officiels publiés par la Cour constitutionnelle, qui a validé la réélection dès le premier tour du président sortant Boni Yayi avec environ 53% des suffrages. L'opposant appelle les Béninois à mener un « combat contre la liquidation programmée de la démocratie ».

Adrien Houngbédji avait prévenu, il n’accepterait pas un hold-up électoral dans son pays. Lui qui avait reconnu en 2006 sa défaite au second tour contre Boni Yayi dénonce cette fois un scrutin injuste et rejette les résultats.

« La proclamation des résultats par la Cour constitutionnelle est une preuve supplémentaire du complot et de la collusion ourdie contre la démocratie béninoise. Je n’accepterai pas cela. J’ai dit que j’ai gagné les élections, que je suis le président élu des Béninois, a-t-il répété. En concertation avec mes partenaires et avec les autres forces politiques, nous allons nous opposer par tous les moyens à notre disposition à cette proclamation ». Adrien Houngbédji invite par ailleurs le peuple béninois à se joindre à lui pour faire entendre sa voix.

Dans le camp du président sortant Boni Yayi, l'attitude d'Adrien Houngbédji est évidemment décriée. « Si Houngbédji conteste les résultats provisoires, c’est son droit. Il doit amener les preuves et former un recours auprès de la Cour constitutionnelle. Quant à se déclarer comme élu, ça veut dire que le ridicule ne tue pas et qu’il ne se comporte pas en dirigeant responsable », a affirmé Marcel de Souza, le porte-parole du président-candidat. S’il reconnaît le droit à Adrien Houngbédji de contester les résultats, il condamne son appel à manifester. « Force doit rester à la loi. Toute autre voie empruntée relève de l’anarchie », a-t-il martelé.

La Cour constitutionnelle devrait proclamer les résultats définitifs d’ici la fin de la semaine, ou le milieu de la semaine prochaine si des recours sont déposés.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.