Republier
Côte d'Ivoire

Nouvelle réunion sur la crise ivoirienne

Le représentant de l'ONU Choi Young-jin à Abidjan, le 20 décembre 2010.
© AFP/ONU

Avec la prise de Bloléquin, les forces soutenant Alassane Ouattara, président reconnu par la communauté internationale, progressent dans l'ouest alors qu'à Abidjan des milliers de partisans de Laurent Gbagbo s'enregistrent pour entrer dans l'armée. Les dirigeants ouest-africains tiennent un nouveau sommet mercredi et jeudi sur la situation en Côte d'Ivoire. Le représentant des Nations unies se sent à l'étroit dans son mandat.

Les dirigeants ouest-africains, qui tiennent un sommet mercredi et jeudi à Abuja, se pencheront à nouveau sur la crise ivoirienne. Trois mois après que la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest ait menacé de déloger par la force le président sortant en faveur de son rival Alassane Ouattara, reconnu vainqueur de la présidentielle du 28 novembre 2010 par la communauté internationale, la situation n'a fait que s'aggraver. 

Malgré la récente résolution de l'Union africaine, rien ne bouge. RFI a demandé à Choi Young-jin, l'envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies en Côte d'Ivoire s'il n'y a pas deux poids deux mesures entre la situation en Côte d'Ivoire et celle de la Libye. Pour le diplomate, tout est question de mandat. Pour sa part, il se limite à appliquer celui qu'il a reçu du Conseil de sécurité.

Le mandat dont nous disposons actuellement ne prévoit pas une intervention militaire...

Choi Young-jin, envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies en Côte d'ivoire
22-03-2011

Dimanche dernier, Bloléquin est tombé aux mains des Forces Nouvelles qui contrôlent désormais le Grand Ouest. Quelle lecture Choi Young-jin, l'envoyé spécial du secrétaire général, fait-il de la situation ?

Le contrôle de l'ouest de la Côte d'Ivoire par les Forces nouvelles pourrait empêcher les mercenaires libériens d'infiltrer le pays.

Choi Young-jin, envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies en Côte d'ivoire
22-03-2011

 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.