Côte d'Ivoire: Yamoussoukro aux mains des forces pro-Ouattara


©

En Côte d’Ivoire, les « Forces républicaines », qui soutiennent le président reconnu par la communauté internationale, Alassane Ouattara, ont pris ce mercredi 30 mars 2011 le contrôle de la capitale politique Yamoussoukro (centre). Elles avancent vers San Pedro, dans le sud-ouest du pays, le plus grand port d’exportation du cacao au monde.

Les Forces républicaines favorables à Alassane Ouattara, président ivoirien reconnu par la communauté internationale, sont en train de prendre le contrôle de Yamoussoukro. C'est ce qu'a affirmé, sur RFI, le Premier ministre du gouvernement d’Alassane Ouattara. Après la prise de la capitale politique, Guillaume Soro lance également un avertissement à Laurent Gbagbo.

Il n’y a pas de guerre en Côte d’Ivoire, il n’y a pas de résistance devant nous. Il y a des ralliements (…) Notre objectif est de chasser Gbagbo qui a volé les résultats de l’élection présidentielle qui se livre à des massacres des populations civiles à Abidjan… La récréation est finie, maintenant il faut que les choses sérieuses commencent et c’est le départ de Gbagbo.
Guillaume Soro, Premier ministre d'Alassane Ouattara
10-10-2013 - Par Christophe Boisbouvier

Quelques heures avant la prise de Yamoussoukro, les Forces républicaines avaient pris le contrôle de Tiébissou à 40 km au nord de la capitale politique du pays, à l’issue de combats acharnés qui ont commencé peu après 2 heures (heure locale), la nuit dernière. Toute la matinée, les habitants de Tiébissou sont restés chez eux et entendaient le feu nourri des combats entre Forces pro-Gbagbo et FRCI. Ils ont pu sortir dès la fin des combats. 

Tous les pro-Gbagbo ont déserté, la mairie est aujourd'hui entre les mains de pro-Alassane [Ouattara].
Témoignage d'un habitant de Tiébissou
10-10-2013 - Par Stanislas Ndayishimiye

Plus au sud de Tiébissou, c’est en milieu d’après-midi que des habitants de Yamoussoukro ont signalé des coups de feu au centre-ville. Les Forces républicaines sont entrées dans la capitale politique sans rencontrer de véritable résistance. Quatre colonnes de ces forces pro-Ouattara auraient convergé en même temps vers la ville fondée par Félix Houphouët-Boigny.

Dans le camp de Laurent Gbagbo, on ne confirme pas la prise de Yamoussoukro par les Forces républicaines. Le porte-parole du gouvernement Gbagbo, Ahoua Don Melo, dit qu'il n'y a pas d'éléments des FDS qui se rallient aux FRCI et parle de repli tactique.

Du côté d'Abidjan, des coups de feu ont été entendus il y a dans la soirée au plateau. Dans la matinée et tout au long de la journée, c'est la commune urbaine d'Adjamé, dans le nord d'Abidjan, qui a connu des tirs à l'arme lourde. Au moins 7 personnes ont été tuées dans le quartier de Williamsville. Les témoignages recueillis à Adjamé mettent en cause les forces pro-Gbagbo.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.