Darfour: Omar el-Béchir annonce un referendum, les mouvements rebelles protestent


©

Le président soudanais Omar el-Béchir a annoncé mardi qu’il va organiser un référendum sur le statut administratif du Darfour. Cette annonce intervient alors que doivent reprendre ce jeudi 31 mars 2011, au Qatar, les discussions du processus de paix de Doha entamées il y a trois ans. Le principe d'un référendum a été prévu par l'accord d'Abuja de 2006. Accord qui n'avait été signé que par un seul des principaux groupes rebelles du Darfour.

En décidant unilatéralement d'organiser un référendum sur le Darfour, Omar el-Béchir a pris le risque de faire dérailler le processus de paix de Doha. Le médiateur de l'ONU et de l'UA qui vient d'arriver au Qatar pour discuter avec tous les protagonistes devait débattre de cette question centrale du futur statut administratif de cette région ouest du Soudan.

Actuellement le Darfour est divisé en trois provinces. L'ensemble des Darfouriens souhaitent le retour à l'ancien statut celui d'avant 1994 qui faisait du Darfour une région unique. Ils revendiquent également plus d'autonomie pour leur région. Ce principe du référendum a été inscrit dans l'accord d'Abuja. Le JEM de Khalil Ibrahim le plus militarisé des mouvements et le MLS d'Abdelwahid Nour avaient refusé jugeant à l'époque que les garanties d'application étaient insuffisantes.

Mercredi, ils ont à nouveau rejeté cette proposition avec force. Les rebelles du Darfour craignent que Khartoum exerce un contrôle total sur le scrutin comme cela s'est produit lors des élections générales en avril 2010.

Autre facteur : depuis le début de l'année les affrontements ont repris au Darfour avec beaucoup intensité. Difficile dans ces conditions d'appeler les citoyens du Darfour aux urnes. Omar el-Béchir a annoncé qu'il se rendrait ce jeudi à Doha. Si c'est le cas, il devrait s'expliquer sur cette décision qui a pris de cours tous les acteurs.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.