Alassane Ouattara annonce un blocus autour de la résidence de Laurent Gbagbo


©

Changement de stratégie pour le camp de Ouattara ce jeudi soir 7 avril 2011. Dans une allocution télévisée solennelle, le président reconnu par la communauté internationale a annoncé le blocus de la résidence de Laurent Gbagbo et l’allègement du couvre-feu à partir de vendredi 8 avril.

Retour à la normalité le plus rapidement possible : c’est le message qu’a fait passer ce jeudi soir Alassane Ouattara dans son intervention télévisée à la TCI. Il s’est engagé dans un premier temps à assurer la sécurité de la population.

J'exhorte les Forces républicaines de Côte d'Ivoire à être exemplaires dans leurs comportements et à s'abstenir de tout crime, de toute violence contre les populations ou de tout acte de pillage. Tous ceux qui seront impliqués dans de tels actes seront punis.
Alassane Ouattara, président reconnu par la communauté internationale
10-10-2013

Le couvre-feu devrait d’ailleurs être allégé dès demain. Alassane Ouattara a également émis le souhait d’une reprise de l’activité économique dans le pays. Et pour cela, il demande à l’Union européenne la levée des sanctions concernant les ports d'Abidjan et de San Pedro.

« Des miliciens et des mercenaires à la solde de Laurent Gbagbo ont instauré un climat de terreur à Abidjan », a dénoncé Alassane Ouattara. Le président sortant est selon lui, responsable d'une « crise sécuritaire et humanitaire grave » en refusant de
céder le pouvoir. « La lumière sera faite sur tous les massacres et tous les
crimes, que nous condamnons 
», a ajouté Alassane Ouattara.

Je voudrais vous donner l'assurance que la lumière sera faite sur tous les massacres et tous les crimes, que nous condamnons avec la plus grande fermeté.
Alassane Ouattara, le président reconnu par la communauté internationale
10-10-2013

Le président reconnu par la communauté internationale a annoncé la création d'une commission nationale d'enquête et une coopération avec les juridictions internationales.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.