Le nouveau président Mahamadou Issoufou a été investi à Niamey


©

Au Palais des Sports de Niamey, le nouveau président élu du Niger, Mahamadou Issoufou, a été investi jeudi 7 avril 2011. De nombreux chefs d'Etat africains assistaient à la cérémonie. Près d'un mois après sa victoire dans les urnes, le chef de l'Etat a pris ses fonctions pour un mandat de cinq ans.

Huit chefs d’Etat de la sous-région ouest-africaine et de l’Afrique centrale ont fait le déplacement de Niamey. On peut entre autres citer le président Abdoulaye Wade (Sénégal), Denis Sassou Nguesso (Congo), Ali Bongo (Gabon), Ellen Johnson-Sirleaf (Liberia), Yayi Boni (Bénin) et Faure Gnassingbé ( Togo). On peut également noter la présence d’une forte délégation du Nigeria voisin avec à sa tête le médiateur de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao), le général Abdoussalami Aboubacar.

C’est donc un Palais des Sports de Niamey plein à craquer qui a accueilli l’investiture du président de la VIIème République du Niger Mahamadou Issoufou. Le nouveau président tout de blanc vêtu et ovationné a fait son entrée à 12h30 (heure locale) dans la grande salle d’investiture.

C’est devant les membres de la Cour constitutionnelle et de l’Assemblée nationale que le président Mahamadou Issoufou a prêté serment. Sitôt après, la présidente de la Cour constitutionnelle l’a renvoyé à ses nouvelles fonctions pour un mandat de cinq ans.

Elu le 12 mars face à Seyni Oumarou avec 57,95% des voix, le candidat du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS) avait échoué à deux reprises lors du scrutin présidentiel face au Chef de l'Etat sortant Mamadou Tandja.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.