Manifestation place Tahrir pour réclamer le jugement de Moubarak


©

Plusieurs centaines de milliers d’Egyptiens se sont rassemblés vendredi 8 avril 2011 place Tahrir, au Caire, pour réclamer des poursuites judiciaires contre l’ancien chef de l’Etat Hosni Moubarak et reprocher aux autorités militaires leur lenteur dans leur lutte contre la corruption.

Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

Rien que sur la place Tahrir il devait y avoir plus de cent mille personnes à l’heure de la grande prière. Si l’on rajoute Alexandrie et d’autres grandes villes égyptiennes on a dû se rapprocher du demi-million de personnes.

Des manifestations auxquelles ont appelé les révolutionnaires du 25 janvier mais aussi la puissante confrérie des Frères musulmans. Les manifestants demandaient le jugement de l’ex-président Moubarak. Un raïs qui a déjà été condamné par un tribunal populaire sur la place Tahrir.

Les manifestants demandaient aussi une grande purge qui débarrasse le pays de tous les sbires de l’ancien régime, des ex-ministres aux potentats locaux en passant par les hommes d’affaires. En fait plusieurs de ces responsables, du directeur de cabinet de Moubarak au ministre de l’Intérieur en passant par plusieurs affairistes sont déjà emprisonnés et jugés.

Mais pour les manifestants, le cours de la justice est trop lent. Ils veulent voir les condamnations pleuvoir. Certains ont même, pour la première fois, critiqué l’armée. Ils sont allés jusqu’à accuser le maréchal Tantaoui, chef du Conseil militaire suprême, d’avoir été acheté par l’ancien régime. Un régime dont, rappelons-le, il faisait partie en tant que ministre de la Défense.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.