Des tirs d’armes lourdes près du palais présidentiel à Ouagadougou


©

Au Burkina Faso, des coups de feu tirés par des militaires ont été entendus le 14 avril vers 21h TU (23h heure de Paris) à Ouagadougou, dans le secteur de la présidence de. Les tirs d'armes légères et d'armes lourdes provenaient de la caserne du régiment présidentiel qui se trouve à l'intérieur du périmètre abritant le palais du président. Blaise Compaoré aurait quitté les lieux pour se réfugier dans le centre ville de Ouagadougou.

Avec notre correspondant à Ouagadougou,

Selon des sources proches de la présidence, ces tirs proviennent du secteur du RSP, le Régiment de sécurité présidentiel situé derrière le palais et la résidence du chef de l’Etat.

Un témoin joint par RFI à la fédération burkinabè de football située aux environs, confirme l’information.

Selon toujours les mêmes sources, il s’agit des soldats de la garde présidentielle qui ont décidé de ces coups de feu pour appuyer des revendications pécuniaires. Le président Compaoré se trouverait dans sa résidence située à proximité.

D’autres sources indiquent au contraire que le chef de l’Etat burkinabè serait dans l’ancien palais présidentiel qui se trouve dans le centre ville de Ouagadougou.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.