Republier
Tchad

Le chiffre de la participation à la présidentielle tchadienne provoque la polémique

Un bureau de vote au Tchad.
© AFP PHOTO / Gael COGNE

Les résultats provisoires de la présidentielle au Tchad doivent être proclamés le 9 mai 2011, pour être ensuite validés par le Conseil constitutionnel. Les trois poids lourds de l'opposition (Saleh Kebzabo, Wadal Abdelkader Kamougué et Ngarlejy Yorongar), qui avaient appelé au boycottage, ont dénoncé un « cirque électoral ». Face au président Deby, seuls le ministre Albert Pahimi Padacké et l'opposant Nadji Madou restaient en lice. Faute d'incertitude sur l'issue, le taux de participation est donc le principal enjeu de l'élection et c'est une bataille qui s'est engagée. Pour le ministre de l’Administration du territoire, le taux de participation est de 90% alors que l'opposition avance des chiffres bien plus bas, 15 ou 20%.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.