Republier
Libye Otan

Un mois après le début de ses opérations, l’Otan fait le bilan de son action en Libye

Un chasseur Typhoon des forces de l'Otan en Libye
© Reuter/ Pete Mobbs

En Libye, les chars de l'armée libyenne sont toujours à l'assaut de Misrata, la troisième ville du pays aux mains des insurgés. Des combats intenses ont lieu alors que l'Otan accuse les forces de Mouammar Kadhafi d'avoir miné le port afin d'empêcher l'acheminement de l'aide humanitaire aux civils. L’Otan qui a fait un point, vendredi 29 avril 2011, sur son action militaire dans le pays un mois après en avoir pris le commandement et a remis son premier rapport d’étape à l’ONU.

Avec notre bureau à Bruxelles,

Un mois après la prise de commandement par l’Otan des opérations en Libye, l’Alliance atlantique dresse un premier bilan de son action. Elle affirme qu’elle a permis de sauver de nombreuses vies civiles.

Avec plus de 4 000 sorties aériennes effectuées à ce jour. L’Otan estime avoir mis fin aux attaques à grande échelle contre les civils et autorisé l’accès de l’aide humanitaire, particulièrement à Misrata.

La grande ville de l’est libyen reste l’une des premières priorités des alliés qui affirment avoir contribué à repousser les forces kadhafistes. Mais les états-majors militaires dénoncent la poursuite des bombardements à plus longue distance sur la ville insurgée.

L’Otan dénonce d’ailleurs avec force les actions des troupes du régime contre Misrata. Les kadhafistes y ont apparemment détruit une partie du réseau d’égouts et une usine de désalinisation d’eau de mer.

Et outre l’utilisation de boucliers humains et de bombes à sous-munitions interdites, les troupes du régime ont tenté d’immerger des mines sous-marines dans les atterrage de Misrata afin d’empêcher la venue des navires transportant l’aide humanitaire.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.