Burkina Faso : nouvelle manifestation à Ouagadougou


©

A l’appel de l'opposition au président burkinabè Blaise Compaoré, une importante manifestation a eu lieu ce samedi 30 avril 2011 à Ouagadougou. La veille, à Manga, au sud du pays, quatre élèves ont été blessés par les balles de la police lors d’une manifestation de jeunes. L’un d’eux est mort de ses blessures.

A l’annonce de la mort du jeune manifestant, blessé par des tirs de la police vendredi à Manga, l’ambiance s’est brusquement tendue au cours de la manifestation organisée ce samedi 30 avril par l’opposition à Ouagadougou.

Des militants, dont le chef de l’opposition, Maître Sankara, se sont dirigés vers la morgue de l’hôpital Yalgado-Ouédraogo. Des jeunes ont dressé des barricades sur l’avenue Thomas Sankara qui passe juste devant, bloquant ainsi la circulation. La tension a ainsi été vive quelques temps. Mais à la demande de leur leader politique, les manifestants se sont dispersés.

Jusque là, la manifestation s’était déroulée dans le calme. Aucune force de police n’était présente sur le lieu du rassemblement ; l’opposition avait organisé son propre service d’ordre place de la nation. La plupart des leaders de l’opposition étaient là, sous un soleil de plomb : Arba Diallo, Maître Sankara, ou encore Norbert Tiendré Béogo. Quelques dizaines d’orateurs sont intervenus à la tribune, entre des morceaux de musique de Tiken Jah Fakoly.

Il y avait aussi bien des responsables de partis politiques que des artistes mais aucun leader syndical n'était visible. Sur des pancartes brandies par la foule on pouvait lire : « tous unis pour le départ de Blaise » ou encore « Blaise doit partir ».

Pour chacun des intervenants, le président Compaoré au pouvoir depuis 24 ans est le problème à la crise actuelle. Au nom de tous els partis politiques, Maître Sankara a lancé un appel à une mobilisation généralisée sur toute l’étendue du territoire.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.