Pas de manifestation pour le 1er mai à Ouagadougou


©

Les syndicats et associations du Burkina Faso ont renoncé à marcher dans les rues de Ouagadougou à l'occasion de la Fête du travail afin d'éviter des violences. Ceci au lendemain d'un meeting de l'opposition qui a réclamé le départ du président Blaise Compaoré du pouvoir. Dans le contexte des récentes mutineries de l’armée et des mouvements de colères des étudiants et des commerçants, les syndicats n’ont organisé qu’un simple meeting à la Bourse du travail ce dimanche matin. Ils ont aussi remis au gouvernement leurs doléances : une quarantaine de revendications.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.