L'Union européenne lève de nouvelles sanctions prises contre la Côte d'Ivoire


©

L'Union européenne a levé les sanctions, désormais sans objet, qui pesaient sur six entreprises ivoiriennes afin d'asphyxier financièrement l'ex-président Laurent Gbagbo.

L'Union européenne a levé le gel des relations financières et des avoirs qui empêchait le retour à un fonctionnement normal des entreprises ivoiriennes, après l'arrestation de l'ex-président Gbagbo. Cela concerne la société pétrolière Petroci ainsi que la Banque nationale d'investissement et quatre autres banques dont la Caisse d'épargne de Côte d'Ivoire.

Déjà le 8 avril dernier l'Union européenne avait levé les mesures de restriction qui touchaient les ports autonomes d'Abidjan et de San Pedro, de même que la Société ivoirienne de raffinage et le Comité de gestion de la filière café cacao. Autant d'acteurs économiques jugés essentiels pour la remise en marche de la Côte d'Ivoire.

Ces mesures avaient été prises début 2011 par les 27 pour faire céder l'ex-président Gbagbo en fermant le robinet financier de son régime. Désormais l'économie ivoirienne va devoir s'atteler à la résolution de la plus grave crise économique et sociale de son histoire. La Côte d'Ivoire est le poids lourd économique de l'UEMOA puisqu'elle représente à elle seule 40% du PIB de la région.