Naufrage sur la rivière Kasaï : la ministre des Transports révoquée


©

En RDC, le président Joseph Kabila a décrété trois jours de deuil national et révoqué Laure-Marie Kawanda, la ministre des Transports, après le naufrage le 24 avril dernier dernier sur la rivière Kasaï. Le bilan de ce drame s’avère bien plus lourd qu’initialement annoncé. Seulement trente corps ont été retrouvés, mais il y avait environ 400 personnes à bord qui sont portées disparues.

Selon le porte- parole du gouvernement « le ministère des Transport a tenté de minimiser le bilan du naufrage sur la rivière Kasaï ». La ministre Marie-Laure Kawanda a donc été révoquée par un décret du chef de l’Etat. Il lui est reproché de n’avoir fait aucun effort pour faire appliquer les règles de sécurité.

De nombreux navires destinés au transport des marchandises continuent de prendre illégalement des passagers en grande quantité. A l’inverse, les navires de transport de passagers sont non seulement surchargés de passagers, mais aussi de marchandises. L’obligation des gilets de sauvetage n’est jamais respectée, tout comme l’interdiction de naviguer la nuit.

Il suffit d’aller sur le fleuve en amont de Kinshasa pour voir quotidiennement passer des attelages flottants venant ou allant vers l’intérieur du pays , le pont chargé de billes de bois, de véhicules, de bétail, de chèvres, de sacs de ciments, et des familles entières agglutinées sur le pont qui se traine au raz de l’eau.

Il y a eu un naufrage la semaine dernière sur le lac Kivu, l’année 2009 particulièrement a été une hécatombe sur le fleuve Congo, l’Oubangui et la rivière Kasai.