Le président Ouattara prête serment officiellement ce vendredi - Afrique - RFI

 

  1. 06:15 TU Sessions d'information
  2. 06:30 TU Journal
  3. 06:43 TU Sessions d'information
  4. 07:00 TU Journal
  5. 07:15 TU Sessions d'information
  6. 07:30 TU Journal
  7. 07:40 TU Grand reportage
  8. 08:00 TU Journal
  9. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  10. 08:30 TU Journal
  11. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  12. 09:00 TU Journal
  13. 09:10 TU Priorité santé
  14. 09:30 TU Journal
  15. 09:33 TU Priorité santé
  16. 10:00 TU Journal
  17. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  18. 10:30 TU Journal
  19. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  20. 11:00 TU Journal
  21. 11:15 TU Sessions d'information
  22. 11:30 TU Journal
  23. 11:33 TU Sessions d'information
  24. 12:00 TU Journal
  25. 12:10 TU Sessions d'information
  1. 06:15 TU Sessions d'information
  2. 06:30 TU Journal
  3. 06:43 TU Sessions d'information
  4. 07:00 TU Journal
  5. 07:15 TU Sessions d'information
  6. 07:30 TU Sessions d'information
  7. 08:00 TU Journal
  8. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  9. 08:30 TU Journal
  10. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  11. 09:00 TU Journal
  12. 09:10 TU Priorité santé
  13. 09:30 TU Journal
  14. 09:33 TU Priorité santé
  15. 10:00 TU Journal
  16. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  17. 10:30 TU Journal
  18. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  19. 11:00 TU Journal
  20. 11:15 TU Sessions d'information
  21. 11:30 TU Journal
  22. 11:33 TU Sessions d'information
  23. 12:00 TU Journal
  24. 12:10 TU Grand reportage
  25. 12:30 TU Sessions d'information
fermer

Afrique

Alassane Ouattara Côte d'Ivoire Politique Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo

Le président Ouattara prête serment officiellement ce vendredi

media

En Côte d'Ivoire, le nouveau président prêtera serment ce vendredi 6 avril au palais présidentiel d'Abidjan. Alassane Ouattara a été officiellement proclamé jeudi président de la République de Côte d’Ivoire par le Conseil constitutionnel et par son président Paul Yao Ndré, après cinq mois de crise née de la contestation de la présidentielle du 28 novembre par le chef d'Etat sortant Laurent Gbagbo, arrêté le 11 avril.

Ce vendredi 6 mai lorsque la décision sera officielle, Paul Yao Ndré entrera dans l'histoire ivoirienne, au chapitre des singularités. En cinq mois le président du Conseil constitutionnel aura proclamé deux vainqueurs pour la présidentielle du 28 novembre dernier. Le 3 décembre 2010, il avait en effet ouvert la plus grave crise politique qu'ait connue la Côte d'Ivoire en renversant au profit de Laurent Gbagbo, les résultats de la Commission électorale qui avait donné Alassane Ouattara vainqueur avec 54% des voix.

Paul Yao Ndré, proche de Laurent Gbagbo, annulant des centaines de milliers de voix dans le nord du pays avait déclaré Laurent Gbagbo vainqueur avec 51% des voix. Une décision lourde de conséquences puisque durant toute la crise, c'est sur cette décision  que Laurent Gbagbo s'était appuyé pour justifier son refus de céder le pouvoir.

Aujourd'hui, le même Paul Yao Ndré s'appuie sur les conclusions de l'Union africaine qui avait reconnu la victoire d'Alassane Ouattara et demandé à Laurent Gbagbo de se retirer. Selon le président du Conseil constitutionnel, les normes internationales ont une autorité supérieure aux décisions juridictionnelles ivoiriennes. Une pirouette juridique qui satisfait le nouveau pouvoir. Alassane Ouattara prêtera serment ce vendredi après-midi et sera investi le 21 mai prochain à Yamoussoukro.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.