Idriss Déby Itno réélu à la tête du Tchad avec 88,66 % des voix


©

Au Tchad, la commission électorale nationale indépendante a publié le 9 mai les résultats provisoires de l’élection présidentielle du 25 avril dernier. Un scrutin boycotté par les principaux leaders de l’opposition. Sans surprise, Idriss Déby Itno, le président sortant, est réélu au premier tour, loin devant ses deux challengers.

Avec notre correspondant.

Le chef de l’Etat sortant Idriss Déby Itno a remporté le scrutin présidentiel du 25 avril 2011 au Tchad avec 88,66 % des voix. C’est ce qu’a annoncé la commission électorale nationale indépendante lundi 9 mai au soir. Le président sortant, vainqueur pour la quatrième fois consécutive, est suivi de très loin par Albert Pahimi Padacké (6,03 %) et Nadji Madou (5,32 %), par ailleurs membres de la majorité présidentielle.

Polémique sur le taux de participation

Le taux de participation, principal enjeu d’un scrutin pour lequel plusieurs partis d’opposition avaient appelé au boycott, est estimé à 64,22 %. Le candidat Nadji Madou, qui dit ne pas se reconnaître dans ces résultats, estime quant à lui ce taux entre 19 et 24 %. Le plus jeune des candidats à la présidentielle promet d’autres révélations au cours d’une conférence de presse qu’il tiendra mardi 10 mai. Albert Pahimi Padacké prétend également ne pas se reconnaître dans ces résultats « Je jugerai avec mes camarades de l’opportunité d’introduire des requêtes ou pas », ajoute-t-il. Pour le porte-parole du président Déby Itno, le fort taux de participation est, au contraire, le résultat cumulé de différentes campagnes de sensibilisation.

Le Conseil constitutionnel doit se prononcer dans quinze jours, ou un peu moins, sur les résultats définitifs.