A Madagascar, la rentrée universitaire est prévue pour ce lundi

Le ministère de l'Enseignement supérieur à Antananarivo.
© DR

La rentrée universitaire a pris beaucoup de retard suite à un conflit entre l’Etat malgache et les enseignants-chercheurs qui réclament le paiement d’indemnités et de primes. Le ministère de l’Enseignement supérieur veut croire que le problème est momentanément réglé, et un démarrage des cours est annoncé pour ce lundi 16 mai 2011 à Antananarivo. Mais la fraction la plus véhémente au sein du syndicat maintient ses positions tant que l’argent promis ne sera pas dans la poche des enseignants-chercheurs.

La rentrée pédagogique se fera-t-elle ce lundi à Antananarivo, avec déjà deux mois et demi de retard ? La direction de l’université affiche son optimisme, espérant que plusieurs cours pourront se tenir dès aujourd’hui. Le problème financier est censé être provisoirement réglé.

Pour la capitale, c’est un total d’environ un million d’euros qui doit déjà être versé aux enseignants, et l’argent nécessaire serait en cours de transfert vers chaque faculté.
« Pas de rentrée, pour preuve, les emplois du temps n’ont pas été communiqués », rétorque le Seces, Le Syndicat des enseignants-chercheurs de l'enseignement supérieur.

Ces derniers craignent les promesses non tenues, et attendent donc la preuve du paiement de leurs heures complémentaires et de leurs indemnités de recherche. Sans compter que certains d’entres eux exigent toujours un supplément et une prime de risque, et voudraient imposer un chronogramme précis de leurs versements.

Le nouveau ministre de tutelle, qui est aussi le président de l’université de Mahajanga, a l’avantage de connaître les réalités concrètes de la situation. Mais sans les aides internationales, l’Etat doit s’imposer une certaine austérité dans le paiement de ses fonctionnaires.

Reste que l’université est un foyer de tension récurrent à Madagascar, et les autorités surveillent aussi de près le comportement des étudiants, qui soufflent le chaud et le froid ces dernières semaines.
 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.