Libye : Mouammar Kadhafi poussé vers la sortie

Mouammar Kadhafi est désormais poussé de toutes parts au départ
© REUTERS/Ismail Zitouny

La pression augmente sur Mouammar Kadhafi. Réuni à Deauville, le G8 a appelé le dictateur libyen à quitter le pouvoir. Une position que rejoignent les pays du Maghreb et du Sahel, qui craignent une déstabilisation de la région. En Libye, la coalition internationale a déjà renforcé son dispositif militaire en envoyant des hélicoptères.

« Kadhafi et le gouvernement libyen ne sont pas parvenus à assumer leur responsabilité de protection du peuple libyen et ont perdu toute légitimité. Kadhafi n’a pas d’avenir dans une Libye libre et démocratique. Il doit partir ». La déclaration finale du G8 réuni à Deauville les 26 et 27 mai 2011 est sans appel. Kadhafi doit s’en aller. Même la Russie l’a admis. Opposé à la résolution 1973 de l’ONU autorisant des frappes internationales contre les forces du régime libyen et refusant jusqu’à présent de soutenir les appels au départ de Mouammar Kadhafi, Moscou a finalement déclaré par la voix de son vice-ministre des Affaires étrangères Sergueï Riabkov : « Oui, nous sommes prêts à l’admettre… il doit partir ».

Dmitri Medvedev
27-05-2011

Plus que de l’admettre, la Russie est même prête à participer à son départ. « Si le ton respectueux qu’observe la Russie dans son dialogue avec les autorités libyennes aidait Monsieur Kadhafi à prendre la bonne décision, ce serait à mon avis une contribution sérieuse et importante de notre part », a poursuivi Sergueï Riabkov. Selon le représentant spécial de Moscou pour l’Afrique, Mikhaïl Marguelov, une prise de contact a déjà été lancée avec des proches du dirigeant libyen. « Il y a donc un espoir de solution politique », a avancé Mikhaïl Marguelov.

Un dénouement que les pays du Maghreb et du Sahel espèrent rapides, tant ils craignent que la crise libyenne ne provoque une déstabilisation de la région. Avant son départ pour le G8, le président nigérien Mahamadou Issoufou a ainsi exprimé son inquiétude sur la menace que font peser al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), les trafiquants de drogues et les trafiquants d’armes. « Toutes ces menaces-là aujourd’hui sont amplifiées par la crise libyenne. C’est pour cela que nous sommes convaincus que cette crise nécessite des réponses rapides pour éviter de déstabiliser la sous-région », a-t-il déclaré.

Une pression militaire renforcée

Poussé au départ sur le terrain diplomatique, le dirigeant libyen l’est aussi au niveau militaire. La France et la Grande-Bretagne viennent d’envoyer en Libye des hélicoptères de combat. Ils auront pour mission de mener des attaques ciblées contre les forces gouvernementales. La Grèce a de son côté annoncé qu’elle allait affréter un cargo d’aide humanitaire à destination des rebelles de Benghazi, avec 30 tonnes de nourritures, de médicaments et de nourriture ainsi qu’une équipe médicale.

Mais Mouammar Kadhafi est encore loin d’avoir cédé. Au contraire, le régime libyen semble avoir intensifié son harcèlement contre les rebelles. L’Otan l’accuse ainsi d’avoir miné les environs de Misrata, troisième ville du pays que les forces gouvernementales ont assiégée pendant deux mois. Aussi, selon Human Rights Watch, l’armée de Kadhafi bombarde de roquettes l’ouest de la Libye en tirant à l’aveuglette, menaçant la vie des civils.

Invité à s’exprimer sur ce que seraient les conséquences d’un refus du dirigeant libyen à quitter le pouvoir, le président Nicolas Sarkozy a été on ne peut plus clair : « Intensification de l’interventiohn militaire pour protéger les population ». A bon entendeur…

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.