Republier
Maroc

Au Maroc, les manifestations du Mouvement du 20 février de plus en plus durement réprimées

Un policier frappe du pied un manifestant lors d'une manifestation du mouvement du «20 février», le 22 mai 2011 à Rabat.
© AFP/ABDELHAK SENNA

Au Maroc, une nouvelle fois, dimanche soir 29 mai 2011, des manifestations organisées par le Mouvement du 20 février ont été dispersées par les forces de l'ordre dans plusieurs villes du pays, entraînant des blessés. C'est à Casablanca et Tanger qu'elles ont rassemblé le plus de participants.

Les jeunes du Mouvement du 20 février ont de plus en plus de mal à se rassembler pour revendiquer des réformes politiques dans le royaume marocain. Depuis quelques semaines, les forces de l'ordre s'interposent systématiquement pour disperser des mouvements considérés comme non autorisés par les autorités.

Selon l'AFP, il y aurait eu 29 blessés dimanche soir à Casablanca. Selon l'AMDH, l'Association marocaine des droits de l’homme, les dispersions des rassemblements sont violentes, se faisant à coup de matraque ou de bâton, et se soldent par des arrestations. L'Amdh s'inquiète que les autorités marocaines ne respectent plus le droit de manifester.

Contre-manifestations

De son côté, le pouvoir estime que les manifestants ont décidé de passer outre les interdictions. Khalid Naciri, le porte-parole du gouvernement, assure que les forces de l'ordre ont reçu des instructions de ne pas céder à la provocation. Selon lui, le Mouvement du 20 février n'est plus qu'une enseigne utilisée par des groupes islamistes et d'extrême-gauche.

Le pouvoir fait remarquer que de plus en plus de citoyens sont exaspérés par ces manifestations qui créent un dommage sur l'image et l'économie du pays. Des contre-manifestations ont eu lieu dimanche à Rabat, Casablanca et Fez.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.