Soweto rend hommage à Albertina Sisulu, grande dame de la lutte anti-apartheid

Johannesburg, 10 juin 2011. Veillée avant les funérailles officielles d'Albertina Sisulu au stade Orlando, à Soweto.
© © Reuters/Siphiwe Sibeko

L'Afrique du Sud rend hommage aujourd'hui Albertina Sisulu, héroïne de la lutte contre l'apartheid, amie de Nelson Mandela, décédée il y a une semaine à l'âge de 92 ans. La cérémonie officielle des funérailles s'est déroulée au stade Orlando à Soweto. Un message de Nelson Mandela a été lu par sa femme Graça Machel. Le gouvernement a décrété ce 11 juin journée de deuil national.

La cérémonie a eu lieu au stade d’Orlando à Soweto, dans la banlieue de Johannesburg, où la cérémonie a débuté sous un beau soleil d’hiver austral. Cinq cents bus et 7 trains ont été affrétés pour l’occasion. Le chef de l'État, Jacob Zuma, préside les funérailles.

Albertina Sisulu, Mama Sisulu comme on l’appelle en Afrique du Sud, était vraiment une figure maternelle, la mère de la Nation, ou moins officiellement la « maman du pays » pour beaucoup d’habitants.

Entrée en politique à la suite de son mariage avec Walter Sisulu, grand complice de Madiba (Nelson Mandela), elle avait rejoint en 1948 la Ligue des femmes de l'ANC (Congrès national africain). Infirmière de formation, elle avait obtenu son diplôme de sage-femme en 1954 et travaillé dans un hôpital de Johannesburg réservé aux gens de couleur.

Lorsque son mari, Walter, devenu secrétaire général de l'ANC, a été incarcéré avec Nelson Mandela en 1963, plus que de formation politique, Mama Sisulu s'est occupée de materner les cadres de l'ANC. Elle a été auprès d’eux pendant toutes ces années de lutte. Elle a été emprisonnée elle-même à plusieurs reprises. Ceux qui ont pu la rencontrer témoignent tous qu’elle était un sourire, une présence. Les vétérans de la lutte anti-apartheid ont la sensation aujourd'hui d’avoir perdu une mère. Mama Albertina s'est éteinte tout doucement la semaine dernière en regardant la télévision avec ses petits-enfants, à son domicile de Johannesburg.

Aujourd’hui, ces funérailles nationales sont l’occasion de lui rendre hommage. Elles ont eu lieu en présence de Jacob Zuma et du prix Nobel de la Paix, Desmond Tutu  Nelson Mandela, Madiba, souffrant, s'est fait représenter par sa femme Graça Machel, qui a lu un hommage en son nom.  Nelson Mandela aurait voulu être là, mais « cela aurait été trop douloureux de vous voir partir », écrit-il dans son message.

Le nom de Nelson Mandela a animé la foule. Son nom a été chanté et repris par des milliers de voix. Des militaires ont même improvisé une danse. Le public a aussi acclamé Winnie Mandela qui était présente aux funérailles.

Albertina Sisulu reposera aux côtés de son mari, Walter, dans le cimetière de Croesus, à Soweto. 
Walter Sisulu, libéré en 1989 après 26 ans de prison, est décédé en 2003.

_______________

À consulter :

Diaporama en hommage à Albertina Sisulu (1918-2011)Mail and Guardian
Diaporama en hommage à Albertina SisuluSowetan.
Biographie de Nontsikelelo Albertina Sisulu. Blog African History de Alistair Boddy-Evans (anglais).
Shaka Sisulu : The Gogo stories
. Article du quotidien Mail and Guardian 9/6/2011
Le témoignage/hommage du petit-fils d'Albertina sur sa grand-mère, surnommée Gogo.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.