Culture : découverte d’un document inédit de l'ex-président et écrivain Léopold Sédar Senghor

Léopold Sédar Senghor, premier président de la République du Sénégal, poète, grammairien et premier Africain admis à l'Académie française.
© (© AFP)

C'est une découverte historique : un témoignage inédit de l'ancien président et écrivain sénégalais Léopold Sédar Senghor, premier Africain à siéger à l'Académie française. Ce témoignage, qui date de la Seconde Guerre mondiale, vient d'être authentifié. Il s'agit d'un rapport de sept pages consacré à l'internement des troupes coloniales en France entre 1940 et 1942. 

Jusqu'ici le document anonyme dormait aux Archives nationales à Paris. Très précis sur les conditions de vie, ou de survie plutôt, des prisonniers, sur le commandement des Allemands et sur les tensions entre les différentes communautés, le texte était destiné à une mission diplomatique humanitaire. Raffael Scheck, un chercheur allemand, à la fibre enquêtrice, vient de prouver après de nombreux recoupements que c'est bien l'écrivain et président sénégalais, captif de plusieurs camps français, qui en est l'auteur. Pour preuve, la parenté directe entre ce rapport et la poésie de Senghor, à commencer par le recueil Hosties noires publié en 1948.

Raffael Scheck s'en explique : « Plusieurs poèmes de ce cycle ont été écrits dans les camps et il y a des rapports très étroits entre le rapport de captivité que j’ai trouvé et quelques poèmes dans ce cycle. Par exemple, il parle des marraines françaises. Dans le rapport, il écrit un poème aux marraines. Et ce sont presque les mêmes mots qu’il emploie. Les marraines, c’était des femmes françaises qui envoyaient des colis aux tirailleurs prisonniers, qui leur écrivaient des lettres, qui leur envoyaient des gants, des vêtements..., qui prenaient d’une façon la place d’une famille qui était tellement distante et avec laquelle on n’avait presque pas de relation à cause des problèmes dans les correspondances postales ».

Raffael Schek
20-06-2011

Témoignage historique, préfiguration politique, inspiration littéraire, ce document apporte un nouvel éclairage à l'oeuvre de Senghor. Joint aux Etats-Unis par RFI, le chercheur allemand, Raffael Schek raconte les étapes de son enquête. 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.