Republier
Libye Niger

Niger: l'enquête avance sur le Semtex découvert en provenance de Libye

Des soldats nigériens patrouillent entre Agadez et Arlit
© ISSOUF SANOGO / AFP

Les enquêteurs nigériens ne chôment pas, l'enquête sur le Semtex avance. L'armée nigérienne est tombée il y a une dizaine de jours sur une cargaison d'explosifs de professionnel au cours de l'interception d'un convoi de trois véhicules en provenance de Libye dans la région d'Arlit. Un homme a été tué au cours de l'accrochage, un autre s'est rendu et est actuellement entendu à Niamey et ces derniers jours, du matériel suspect a été découvert chez cet homme à Agadez.

Abta Hamaïdi Mohamed a été placé sous haute surveillance à Niamey. Cet arabe de Tassara présenté unanimement comme un homme très influent et très puissant au Niger a été rapidement transféré pour interrogatoire à Niamey après sa reddition.

Il aura notamment à s'expliquer sur les dernières découvertes faites à son domicile d'Agadez. Selon nos informations, les enquêteurs ont mis la main sur des armes de guerre, sur des thurayas et sur une grosse somme d'argent, 170 000 dollars. Abta devra expliquer si cet argent est le produit d'une première livraison d'armes libyennes ou bien une avance pour acheter d'autres matériels sur le marché libyen.

Il pourra également renseigner les enquêteurs sur ses relations avec le chauffeur du premier 4X4 abattu par l'armée nigérienne au cours de l'accrochage qui a couté la vie à un militaire et où 6 soldats ont été blessés.

Cet homme présenté un temps comme arabe a désormais un nom: al Housseini. Des témoins l’ont vu par le passé à Agadez, chez le fameux Abta.

Autre découverte: des kalachnikovs et des mèches lentes ont été retrouvées parmi les futs de carburants dans le second véhicule du convoi.

Quant au troisième 4X4, il s'est bel et bien évanoui dans la nature. L'armée nigérienne recherche activement Ibba Alambo, un frère du chef de l'ex rébellion nigérienne.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.