Republier
Union africaine

17e sommet de l'Union africaine à Malabo : la lutte diplomatique des Libyens

Sipopo, 30 juin 2011. 17e sommet de l'Union africaine.
© © AFP/STR

Le départ de Mouammar Kadhafi a été le jeudi 30 juin 2011 au centre du 17e sommet de l'Union africaine, notoirement divisée sur la guerre de l'Otan en Libye. Alors que Moscou interpelle Paris sur ses livraisons d'armes au rebelles libyens, la Chine demande aux nations impliquées « d'éviter toute action qui irait au-delà du mandat de la résolution ».

De nos envoyés spéciaux à Malabo,

Les participants n'ont pas eu droit au banquet prévu. Le huis clos consacré à la Libye a été suspendu à 1h du matin. Les travaux doivent reprendre dans la matinée. 

Les discussions achoppent sur l'avenir du colonel Kadhafi. Le document sur lequel travaillent les chefs de délégations a été élaboré par un comité ad hoc composé de cinq présidents (Afrique du Sud, Congo, Mali Ouganda, Mauritanie). Le texte dans sa version initiale ne se prononce pas sur l'avenir du Guide libyen. 

Il prévoit une trève humanitaire, l'instauration d'un dialogue national, suivi d'un cessez-le-feu complet avec le cantonnement de tous les belligérants, l'élaboration d'une charte constitutionnelle -la Libye du colonel Kadhafi n'a pas de Constitution- et enfin, la mise en place d'une période de transition avec toutes les forces politiques du pays, transition qui s'achèvera par des élections démocratiques. 

Ce sont les Libyens qui doivent eux-mêmes approuver le processus de transformation démocratique

Jean Ping, président de la Commission de l'Union africaine
01-07-2011

En coulisses, les représentants des deux Libye multiplient des contacts. Le ministre des Affaires étrangères du colonel Kadhafi profite de son statut de délégué officiel pour s'entretenir avec ses homologues.

La délégation du Conseil national de transition (CNT) n'est pas en reste. Elle a rencontré le président ivoirien, Alassane Ouattara et tous les ministres de la bande sahélo-saharienne de la Mauritanie au Tchad.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.