Republier
Maroc

Le Maroc vote très largement en faveur d'une nouvelle Constitution

Une Marocaine glisse son bulletin de vote dans l'urne, dans un bureau de vote de Casablanca, le 1er juillet 2011.
© REUTERS/Macao

Le «oui» au référendum sur la nouvelle Constitution au Maroc l'a emporté par 98,5 % des voix, vendredi 1er juillet, selon le ministre de l'Intérieur marocain. Ces résultats portent sur le dépouillement de 94 % des bulletins. Le taux de participation est de 73 %. Derrière ce succès, les électeurs espèrent de vastes changements.

Avec notre correspondante à Rabat

Quatorze heures dans le bureau de vote, à côté de la grande mosquée de Rabat. Dans la cour de cette école déserte, les électeurs arrivent au compte-gouttes et sous une chaleur de plomb, comme Karim, téléopérateur, et sa femme, venue car « c’est un droit, et il y aura peut-être un grand changement, la démocratie. On a un grand espoir ».

Son mari est plus pragmatique : « Je crois que les autres sont prêts à partager, à donner une partie de la tarte, et si on dit non, ils vont tout simplement garder leur part, ni plus ni moins, c’est un calcul. Si on me donne 5 %, je dis oui. S’il faut attendre pour les 10 % cinq ou six ans, je dis oui. »

« J’attends une monarchie constitutionnelle »

D’autres, comme Hayat, ont d’énormes espoirs de changements avec cette nouvelle Constitution : « Pour changer le Maroc, le gouvernement, et lutter contre la corruption, le chômage et avoir un logement pas cher. »

Mais si à l’intérieur de ce bureau de vote, tout le monde a opté pour le «oui», il suffit de sortir pour entendre d’autres voix, plus sceptiques, comme Arouane, un ingénieur de 23 ans, installé sur un banc, à l’ombre : « Je n’ai pas voté car je ne suis pas d’accord avec la nouvelle Constitution. Ça ne répond pas à la vraie démocratie. C’est pour calmer le peuple, c’est tout. J’attends une monarchie constitutionnelle comme en Grande-Bretagne, l’Espagne. » Selon les résultats officiels, le «oui» l’a emporté avec plus de 98 % des voix.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.