Republier
Libye

Libye : le front figé d'Ajdabiya

Un combattant rebelle observe l'horizon à l'aide de ses jumelles, à Ajdabiya, le 27 juin 2011.
© REUTERS/Esam Al-Fetori

A l'est, la ligne de front se situe désormais à quarante kilomètres à mi-chemin entre Ajdabiya et Bréga, une ville qui abrite un important complexe pétrochimique et une raffinerie. Le front est figé depuis plusieurs semaines mais il n’a pas pour autant été abandonné par l’Otan. Ajdabiya reste visée par les missiles Grad des forces loyales au colonel Kadhafi.

Avec nos envoyés spéciaux

La grande arche verte du check-point rebelle à la sortie d’Ajdabiya a été démontée. Visible de loin au beau milieu d’un désert rocailleux, elle permettait aux hommes de Kadhafi de mieux viser.

« On l’a enlevé aussi parce que les hommes de Kadhafi l’ont ensorcelé », explique Mokhtar, un ancien enseignant à la barbe épaisse poivre et sel.

Hier matin, des missiles Grad ont été tirés sur la zone industrielle au sud de la ville, de source médicale, c’est là qu’un obus a emporté la vie d’un adolescent de seize ans. Les jeunes combattants volontaires portent désormais un uniforme.

« Ce n’est plus le chaos comme avant, explique Khalifa, un ancien sergent de Kadhafi qui a rejoint les rebelles. Les volontaires suivent une préparation militaire, et ils sont disciplinés », poursuit-il.

Ligne de front inamovible

Des dizaines de tanks de Kadhafi entièrement calcinés jonchent encore les bas côtés. Depuis les frappes de l’Otan à la mi-mars, la ligne de front n’a presque pas bougé.

« Nous pourrions reprendre Bréga en moins d’une heure, mais l’Otan nous en empêche », regrette Ahmed qui a fixé un lance-roquettes quadruple à l’arrière de son pick-up.

L’Otan nie avoir donné ces consignes. Selon les combattants rebelles, la coalition souhaite avoir le champ libre pour conduire ses frappes. L’Otan affirme avoir visé un nœud de commandement le 28 juin et un dépôt d’armes en début de semaine dans les environs de Bréga.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.