Quatre hommes condamnés en France pour le meurtre du fils du président Déby


©

Les jurés ont rendu leur verdict ce jeudi 7 juillet 2011 dans le procès des auteurs de l'agression de Brahim Déby, le fils du président tchadien, mort à 27 ans dans son parking, en région parisienne, le 2 juillet 2007. Quatre hommes étaient poursuivis pour « vol avec violence ayant entraîné la mort », et un cinquième homme était jugé pour « complicité ». Des peines bien en-dessous de celles requises par l'avocat général.

A l'issue de dix jours de procès, les jurés ont tranché : 12 et 13 ans de réclusion criminelle pour Dan Batoua et Marin Cioroianu, le loueur de voitures de luxe et son employé, dont l'avocat général avait confié lors de son réquisitoire « ne pas savoir lequel est le mauvais génie de l'autre ». Neuf ans d'emprisonnement pour Jaime de Carvalho Vaz, et 5 ans pour Messi Ntsama, celui qui a parlé de la victime, Brahim Déby, à Dan Batoua, jugé pour complicité.

Quant à Najèbe Oumouldène, qui comparaissait libre et nie depuis le début avoir été présent le soir de l'agression, il a été acquitté.

Ce verdict sonne comme un désaveu pour l'avocat général, maître Bernadeaux, qui avait requis de 16 à 20 ans de réclusion criminelle pour les 4 accusés et 10 ans pour le complice.

a famille du président Déby est effondrée; et maître Padaré, leur avocat, parle d'un « coup de poignard », et d'une « 2e mort de Brahim Déby. » La défense s'est dite, elle, satisfaite de ce verdict qu'elle qualifie d'« équilibré ».

C'est la déception totale, on attendait mieux de la justice française...
Maître Jean-Bernard Padaré, l'un des avocats de la famille Déby
10-10-2013 - Par RFI

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.