Republier
Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : Mamadou Koulibaly quitte le FPI

Mamadou Koulibaly.
© AFP/Kambou Sia

En Côte d'Ivoire, c'est une défection de taille : Mamadou Koulibaly, numéro un du parti de l'ex-président Laurent Gbagbo, le FPI, Front populaire ivoirien, claque la porte car selon lui, les radicaux refusent le changement et veulent rester fidèles à Gbagbo.Président de l'Assemblée nationale devenu chef par intérim du FPI après la chute de Laurent Gbagbo, Mamadou Koulibaly entend désormais faire vivre une « opposition forte » au « pouvoir présidentialiste absolu » du nouveau chef de l'Etat Alassane Ouattara.

N'avons-nous pas un devoir d'inventaire vis-à-vis de nos militants, tirer les leçons et puis continuer notre histoire en construisant un grand parti d'opposition

Mamadou Koulibaly
12-07-2011

Personnalité atypique au sein du FPI, Mamadou Koulibaly aura échoué à prendre la main sur le parti. La faction la plus dure, celle des cadres qui refusent de tirer un trait sur l'ère Gbagbo, l'a mis en minorité.

Le président de l'Assemblée nationale en tire les conséquences, il quitte le parti pour créer le sien baptisé «Lider», ce qui signifie 'liberté et démocratie pour la République'.

Deux jours plus tôt, samedi dernier, Mamadou Koulibaly a pris les commandes du CNRD, le Conseil national de la résistance pour la démocratie à l'occasion d'un conclave.

Cette instance, créée il y a quelques années par Simone Gbagbo pour répliquer à la mise en place du RHDP, le Rassemblement des houphouétistes, regroupe les partis qui étaient alliés à Laurent Gbagbo et plusieurs syndicats dont celui des jeunes de la Fesci, Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire, et diverses organisations de la sociéte civile.

Mamadou Koulibaly va tenter de s'appuyer sur ces différentes bases pour organiser son mouvement. Y parviendra-t-il ? Au sein du FPI, quelles sont les troupes qui vont le rejoindre ? A cette question, Mamadou Koulibaly refuse pour l'instant de fournir une évaluation.

Mais en politique, les questions de survie déterminent souvent les choix. L'universitaire et économiste originaire du Nord musulman de la Côte d'Ivoire pourrait donc, face à un FPI aujourd'hui décapité, obtenir des ralliements avec l'ambition de jouer le rôle du principal opposant au régime d'Alasse Ouattara.

Ceux qui veulent pleurnicher et attendre le retour de Gbagbo pourront toujours rester là-bas et attendre

Mamadou Koulibaly
12-07-2011

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.