Accident de bus meurtrier à Abidjan


©

Un terrible accident de la route a eu lieu, ce vendredi 5 août 2011 au matin, à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Un autobus bondé de voyageurs a quitté la route et est tombé du pont Félix-Houphouët-Boigny dans la lagune. Plus d'une trentaine de corps sans vie, principalement des femmes et des jeunes, ont pu être repêchés par les sauveteurs mais le bilan des victimes devrait s’alourdir.

L’accident a eu lieu tôt ce vendredi matin, lorsqu'un bus bondé de la Société des transports abidjanais (Sotra) qui effectuait la liaison Vridi-Adjamé, arrivé au pont Félix-Houphouët-Boigny,  est tombé dans la lagune. Selon les autorités, le bus est entré en collision avec deux voitures sur le pont qui enjambe la lagune Ebrié, avant de plonger dans l'eau.

Des dizaines de sapeurs-pompiers ivoiriens se sont déployés sur les lieux de l’accident. Ils ont eu le soutien de la force militaire française Licorne et de l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire (Onuci). Un pompier présent sur place a déclaré à l'agence Reuters, sous couvert de l'anonymat, que 35 corps sans vie avaient été jusqu'ici retirés de la lagune. Un autre responsable sur les lieux a, quant à lui, parlé de 37 morts et de dix rescapés retirés de l'épave. Les services d'urgence devront remonter le bus pour établir un bilan définitif de l'accident, a indiqué le commandant de la brigade de pompiers, Adama Coulibaly.

Les plus hautes autorités ivoiriennes se sont rendues sur place : le président Alassane Ouattara, le Premier ministre Guillaume Soro accompagnés d'autres membres du gouvernement. L’accident a rapidement provoqué des embouteillages monstres. Dans un communiqué, le président Alassane Ouattara a présenté ses condoléances aux familles des « nombreuses » victimes. Il a par ailleurs décrété un deuil national de trois jours à partir de samedi, jour qui correspondant à la veille du 51e anniversaire de l'indépendance du pays. Le président Ouattara a demandé qu'une enquête soit « menée le plus rapidement possible pour déterminer les causes de l'accident ».

Et la circulation a été interrompue en fin de matinée sur le pont Félix-Houphouët-Boigny, l'un des deux ponts de la capitale économique ivoirienne.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.