Burundi: les journalistes harcelés?


©

Le Comité pour la protection des journalistes, basé à New York dénonce un harcèlement judiciaire du pouvoir à leur encontre. Il évoque un harcèlement contre les deux principales stations de radio indépendantes du pays. Les rédacteurs en chef des deux radios ainsi que plusieurs journalistes ont récemment été convoqués par la justice, officiellement pour raison «d'enquête». Mais la situation de la presse dans le pays a véritablement changé depuis que le président Nkurunziza a raflé les élections générales de l'année dernière.

Les journalistes burundais sont fiers et inquiets, mais se sentent soutenus par la population.

Vincent Nkeshimana, directeur de la radio privée Isanganiro
06-08-2011

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.