Le président Ouattara veut rassembler les Ivoiriens

Le président ivoirien Alassane Ouattara.
© Reuters/Luc Gnago

Le chef de l'Etat Alassane Ouattara préside ce dimanche 7 août sa première fête de l'indépendance, quatre mois après la fin de la crise postélectorale. Le président s'est adressé samedi à ses concitoyens lors d'une intervention télévisée. Il dit « tendre la main » aux partisans de l'ex-chef d'Etat Laurent Gbagbo, dont certains sont exilés au Ghana. Le président ivoirien a avant tout tenu un discours de réconciliation.

Je veux que cette journée soit la célébration de votre courage exceptionnel.

Alassane Ouattara, président de Côte d'Ivoire, à la la TV ivoirienne
07-08-2011

Le président Ouattara a souhaité tendre la main à ses frères et soeurs du FPI et du LMP, les partis de l'ex-majorité présidentielle. « Leur place est avec nous », a-t-il dit, appelant de ses voeux une Côte d'Ivoire réconciliée et rassemblée. Le chef de l'Etat a lancé également un appel au retour des Ivoiriens réfugiés à l'étranger, notamment au Libéria. Il a d'ailleurs salué le retour des officiers exilés au Ghana. C'est avec tous que se construira le pays,a -t-il dit.

La sécurité est l'autre maître mot de cette allocution présidentielle. Le président Ouattara a promis que la sécurité de tous serait garantie. Elle s'améliore de jour en jour, mais il a dit attendre encore beaucoup du gouvernement sur ce sujet.

Le président ivoirien s'est également présenté comme l'homme de la reconstruction et du redressement du pays : « Le gouvernement est au travail pour redonner de l'eau potable, de l'électricité aux Ivoiriens ». Il a promis des soins de santé gratuits, le plus tôt possible pour les plus défavorisés. « Je tiendra mes promesses : vous aurez des emplois et des financements pour vos projets », a-t-il assuré.

Evoquant l'héritage des pères fondateurs de la Côte d'Ivoire, le chef de l'Etat a parlé d'une ère nouvelle qui s'ouvrait. Un défi collectif pour bâtir ensemble un nouveau pays, avec l'aide des partenaires étrangers qui commencent à revenir.

Les célébrations du 51e anniversaire de l'indépendance de la Côte d'Ivoire coïncident avec un deuil de trois jours décrété après l'accident de la route qui a fait le 5 août au moins 37 morts à Abidjan. Les festivités ont été limitées au strict minimum.

Lire le discours d'Alassane Ouattara

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.