Lutte contre le terrorisme : le Nigeria et le Niger renforcent leur coopération - Afrique - RFI

 

  1. 17:40 TU Débat du jour
  2. 18:00 TU Journal
  3. 18:10 TU Grand reportage
  4. 18:30 TU Sessions d'information
  5. 19:00 TU Journal
  6. 19:10 TU La bande passante
  7. 19:30 TU Journal
  8. 19:40 TU La bande passante
  9. 20:00 TU Journal
  10. 20:10 TU Couleurs tropicales
  11. 20:30 TU Journal
  12. 20:33 TU Couleurs tropicales
  13. 21:00 TU Journal
  14. 21:10 TU Accents d'Europe
  15. 21:30 TU Journal
  16. 21:33 TU Danse des mots
  17. 22:00 TU Sessions d'information
  18. 22:30 TU Sessions d'information
  19. 23:00 TU Journal
  20. 23:10 TU Autour de la question
  21. 23:30 TU Journal
  22. 23:33 TU Autour de la question
  23. 17:33 TU Mardi politique
  24. 17:52 TU Sessions d'information
  25. 18:00 TU Journal
  1. 17:40 TU La bande passante
  2. 18:00 TU Journal
  3. 18:10 TU Grand reportage
  4. 18:30 TU Sessions d'information
  5. 19:00 TU Journal
  6. 19:10 TU Décryptage
  7. 19:30 TU Journal
  8. 19:40 TU Débat du jour
  9. 20:00 TU Journal
  10. 20:10 TU Couleurs tropicales
  11. 20:30 TU Journal
  12. 20:33 TU Couleurs tropicales
  13. 21:00 TU Journal
  14. 21:10 TU Radio foot internationale
  15. 21:30 TU Journal
  16. 21:33 TU Radio foot internationale
  17. 22:00 TU Sessions d'information
  18. 22:30 TU Sessions d'information
  19. 23:00 TU Journal
  20. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  21. 23:30 TU Journal
fermer

Afrique

Niger Nigeria

Lutte contre le terrorisme : le Nigeria et le Niger renforcent leur coopération

media

Mahamadou Issoufou, le chef de l’Etat du Niger, présent mardi 9 août 2011 au Nigeria, a rencontré son homologue Goodluck Jonathan. Les deux chefs d'Etat ont décidé de renforcer leur entraide afin de lutter contre les mouvements terroristes qui œuvrent dans la sous-région. Des connections entre Boko Haram et Aqmi sont de plus en plus évoquées.

Le Nigeria veut travailler avec ses voisins du nord pour lutter contre Boko Haram et les groupes armés affiliés. Ce groupe radical de fanatiques islamiques nigérian a depuis peu franchi les frontières du grand Nigeria. Des connections entre Boko Haran et Aqmi semblent désormais actives, selon une source officielle nigérienne : transferts d'armes, mais aussi de formation. Les armes descendent au sud et les Nigérians remontent vers le Sahara pour se former aux pratiques djihadistes d'Aqmi.

Selon les informations de RFI, les allers et venues se font par la frontière nord-est du Nigeria dans la région du lac Tchad aux confins du Nigeria, du Niger, du Tchad et du Cameroun. Une zone qui a en partage deux langues communes, le Haoussa et le Kanouri, ce qui facilite les échanges discrets.

Selon un communiqué de la présidence nigériane, « le Nigeria veut renforcer la coopération avec tous ses voisins afin de mettre fin au crime et au terrorisme transfrontalier. » Cette coopération passera notamment par le renforcement des patrouilles aux frontières.

Des contacts entre Abuja et Niamey sont déjà réguliers, mais des réunions quadripartites sont dans les tuyaux. La première devrait se tenir d'ici quelques semaines à Diffa à l'extrême-est du Niger.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.