Republier
Maroc

Course contre la montre avant les élections au Maroc


©

Les législatives anticipées au Maroc auront finalement lieu le 25 novembre 2011. Une annonce faite dans la nuit du lundi 15 au mardi 16 août par le ministère de l'Intérieur. La date du 11 novembre, initialement retenue, a finalement été abandonnée car elle coïncide avec la fête religieuse musulmane du sacrifice. Reste désormais à organiser le scrutin et c'est une vraie course contre la montre.

Le 25 novembre prochain, les quelques 13 millions de Marocains en âge de voter devront choisir leurs représentants. Mais pour cela il faut que la procédure se passe normalement. Et deux défis principaux se posent aux organisateurs.

D'abord le processus législatif : quatre textes doivent être votés par le Parlement pour mettre en place le scrutin. L’Assemblée se réunira pour cette occasion à la fin du mois en session extraordinaire. Ce processus législatif doit, si tout se déroule bien, se terminer aux alentours du 20 octobre.

Autre défi, la mise en place du fichier électoral. Le recensement devrait prendre une cinquantaine de jours selon le ministère de l'Intérieur. Une période durant laquelle se déroulera la campagne électorale. L'élection aura donc lieu à la date retenue si ces deux conditions sont remplies.

Des questions techniques qui ne doivent pas faire oublier l'enjeu de ce scrutin pour Hassan Benaddi, le président du Conseil national du Parti authenticité et modernité. « Derrière le débat purement technique de calendrier, il y a des arrières pensées. Il a été dit clairement que le Maroc était mûr pour entrer dans un jeu démocratique normal. Il y a des gens qui ont du mal à se mettre dans cette posture. Il y a des gens qui sont toujours dans la vielle culture ».

Le scrutin a été reculé de 15 jours en raison de deux événement majeures : la fête musulmane du sacrifice le 11 novembre et la fête de l'Indépendance sept jours plus tard. Avec ces élections législatives anticipées, les premières sous la nouvelle Constitution, le Maroc s'apprête à vivre un mois de novembre historique.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.