Afrique du Sud : la police enquête sur le chef de la jeunesse de l'ANC


©

Le turbulent chef de la jeunesse de l'ANC, Julius Malema, est visé par une enquête de la police pour fraude et corruption. Les enquêteurs s'intéressent notamment à un fonds mis en place par le chef de la Ligue de la jeunesse de l'ANC pour encaisser et dissimuler des pots-de-vin versés lors d'appels d'offres dans le secteur pétrolier.

Après les derniers épisodes d'un long feuilleton, émaillé de scandales et d'incartades, Julius Malema va-t-il devoir maintenant être forcé à modérer ses propos ? En Afrique du Sud, le président de la Ligue de la jeunesse, jeune loup et trublion du parti, a passé quelques jours sombres.

Une unité spéciale de la police enquête

D'abord en fin de semaine dernière, il a appris qu'il allait très certainement être à nouveau sanctionné par l'ANC pour avoir divisé le parti en raison de ses frasques. Et ce dimanche 21 août, la police sud-africaine a annoncé qu'une enquête est bien en cours pour savoir comment Julius Malema est à la tête d'une telle fortune, alors qu'il est censé gagner à peine plus de 2 500 euros par mois.

Ce sont les Hawks, les faucons, une unité spéciale de la police qui enquêtent sur la fortune de Julius Malema. Depuis quinze jours, ils cherchent à vérifier les allégations de fraude et de corruption. La presse sud-africaine a publié plusieurs enquêtes sur les financements de son train de vie luxueux.

L'ANC entend le sanctionner

Le Ratanang Family Trust alimenterait son compte en banque et ce fonds secret fonctionnerait grâce aux commissions touchées sur des marchés publics octroyés dans la province d'origine de Julius Malema.

Mais ce n'est pas tout. Après avoir réclamé un changement de régime au Botswana voisin, Malema va devoir s'expliquer aussi devant la hiérarchie de son parti. Les poids lourds de l'ANC au pouvoir n'ont pas du tout apprécié et veulent maintenant éventuellement le sanctionner.

Il s'agit de lui rappeler que c'est bien Jacob Zuma et son gouvernement qui dirigent le pays et non pas la Ligue de la jeunesse. Ainsi, le 30 et le 31 août prochain, Malema et son bras droit Floyd Shivambu vont comparaître devant la Commission de discipline du parti.