Republier
Libye

En Libye, Kadhafi et ses troupes contrôlent encore de 10 à 15 % de Tripoli


©

La bataille de Tripoli fait toujours rage. De violents combats se déroulent autour de la résidence de Bab al-Aziziya où serait retranché le dirigeant libyen. Les rebelles ont pris dimanche, 21 août 2011, le contrôle de plusieurs quartiers de la capitale et ont investi la place Verte, ce lieu symbolique où les partisans du régime avaient coutume de se rencontrer. La situation sur le terrain à Tripoli est toujours extrêmement mouvante.

Les forces kadhafistes ne contrôleraient plus que 15 à 20% de la ville selon le ministre des Affaires étrangères Italien Franco Frattini. Seule la zone du complexe de Bab al-Aziziya, la résidence de Mouammar Kadhafi, est encore totalement aux mains des forces loyalistes, annoncent les rebelles. Le colonel est probablement retranché dans l'un des nombreux bunkers de sa résidence. Le complexe de plusieurs hectares a été violemment bombardé par l'Otan et les principaux bâtiments ont été rasés.

Des combats extrêmement violents sont en cours dans cette zone et ils montent en intensité depuis le début de la matinée de ce lundi 22 août ce qui pourrait indiquer que les rebelles sont déterminés à mener l'assaut jusqu'au bout.

Tireurs embusqués

Des affrontements ont également lieu dans d'autres endroits de la capitale où des tireurs embusqués favorables au régime sont toujours présents sur les toits de plusieurs immeubles. Ces snipers obligent les rebelles à progesser maison par maison.

Dans le sud de la ville près de l'hôtel Rixos où est rassemblée la presse internationale, des tirs à l'arme lourde et légère sont entendus. L'hôtel est entouré de soldats pro-Kadhafi en armes. Les combats auraient aussi repris près de la place Verte, prise par les insurgés dans la nuit de dimanche à lundi.

Par ailleurs, des témoins ont fait état d'affrontements dans plusieurs quartiers du centre-ville, notamment du côté du port. L'aéroport de la ville serait lui désormais totalement contrôlé par les rebelles.

En dehors de la capitale, les affrontements se poursuivent également sur le front de Brega, à l'est de la Libye : la rébellion invite les pro-Khadafi à déposer les armes et à se retirer vers Ras Lanouf puis Syrte.

Enfin, selon la chaîne Al-Arabiya, citant des sources rebelles, une brigade dirigée par Khamis Kadhafi, un des fils du Guide libyen, se dirige vers le centre de Tripoli. S'agit-il d'un baroud d'honneur désespéré ou véritable contre-attaque ? Il faudra attendre encore un peu pour le savoir.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.