Des imams marocains en renfort en France pour la fin du ramadan


©

Comme chaque année, alors que la fin du mois sacré des musulmans approche, près de 180 imams marocains ont été envoyés en renfort en France dans les mosquées. Leur mission : aider les 600 imams français à assurer la lecture du Coran et les prêches alors que les fidèles sont plus nombreux à se rendre à la mosquée pendant le mois du ramadan.

C’est désormais une quasi tradition. Chaque année, pendant le mois sacré, des dizaines d’imams marocains viennent renforcer les équipes en France. D’une soixantaine, il y a quatre ans, ils sont passés à 180 cette année.

Pour la France, ces imams marocains sont la garantie que les prêches prônent un islam tolérant. A l’image du rite malékite sunnite pratiqué au Maroc et mis en avant par le roi Mohamed VI.

Car au-delà des prières, pendant le ramadan, les imams doivent animer des séances d’apprentissage et de récitation du Coran mais aussi des veillées religieuses, comme la nuit du destin par exemple, la 27e nuit du ramadan, la plus importante, une soirée entière consacrée à la prière.

Bref, pendant ce mois sacré, les 5 millions de musulmans qui vivent en France sont en demande d’accompagnement religieux. Un besoin de renfort qui révèle aussi le manque croissant d’imams et de mosquées en France.