Republier
Madagascar

Mort accidentelle de Nadine Ramaroson, figure du gouvernement à Madagascar

La Une de l'Express de Madagascar est consacrée au drame ce lundi 29 août 2011, avec un portrait de Nadine Ramaroson .
© www.lexpressmada.com

A Madagascar, c’est une des fortes personnalités du gouvernement de transition qui s’est éteinte dimanche 28 août 2011 : la ministre de la Population Nadine Ramaroson est morte dans un naufrage au large de la côte nord-est. Au gouvernement depuis 2009, elle était connue du public malgache pour ses prises de position en faveur des pauvres et des faibles. Taxée de démagogie par ses détracteurs, elle était aussi issue d’une puissante famille de la capitale, nièce d’un des ténors du régime de transition.

On la voyait souvent au milieu d’enfants défavorisés, distribuant nourriture ou matériel scolaire. Portant toujours d’épaisses lunettes noires, elle dénonçait de sa voix grave les conditions de vie du petit peuple malgache, première victime de la crise politique actuelle.

Médiatique avocate des faibles, elle était pourtant issue du rang des forts : c’était la fille du fondateur de la Savonnerie tropicale, une des plus anciennes industries malgaches dans laquelle elle travaille et lutte aussi contre les importations massives du groupe de l’ancien président Marc Ravalomanana. En 2009, son oncle Alain Ramaroson prend part activement à l’arrivée au pouvoir d’Andry Rajoelina. Elle rejoint le gouvernement quelques mois plus tard et traverse les remaniements successifs.

Dimanche 28 août, le bateau de Nadine Ramaroson s’est retourné alors qu’elle revenait de l’île Sainte-Marie où elle avait assisté au Festival des Baleines. Le naufrage a eu lieu à l’embouchure de Soanierana Ivongo, la ville côtière la plus proche. Au moins 10 autres personnes seraient décédées et trois sont portées disparues. La thèse de l’accident est retenue par les autorités, le lieu est connu pour être dangereux à la navigation.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.