Didier Drogba siègera à la Commission vérité et réconciliation

Didier Drogba, footballeur ivoirien, attaquant dans le club de Chelsea, le 10 août 2011 lors d'un match amical à Genève contre Israël.
©

Le président de la Commission dialogue vérité et réconciliation, Charles Konan Banny, a proposé pour nomination à Alassane Ouattara, ce vendredi 2 septembre, la liste des 10 membres de son institution. Une liste qui comprend, outre Didier Drogba, célèbre footballeur international ivoirien des représentants de toutes les régions et des confessions religieuses de Côte d'Ivoire.

Depuis la nomination de l’ancien Premier ministre Charles Konan Banny en avril dernier à la tête de la Commission dialogue, vérité et réconciliation, il manquait une colonne vertébrale à cette instance pour fonctionner. Ce sera chose faite d’ici trois jours. Le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara a accepté les propositions du président de cette Commission. Selon Charles Konan Banny, les dix autres membres de l’institution devraient être connus ce lundi 5 septembre. Il a refusé de dévoiler leurs noms, se réservant le droit de les prévenir de leur nomination. Il a seulement précisé qu’il y aura 5 commissaires originaires du nord, du centre, du sud, de l’est et de l’ouest de la Côte d’Ivoire. Il y aura ensuite un commissaire représentant les centaines de milliers de ressortissants de l’Afrique de l’ouest qui vivent dans le pays.

Mais Charles Konan Banny s’est autorisé à donner un nom, qui est déjà connu. Celui de Didier Drogba, la star du football qui joue actuellement dans le club anglais de Chelsea. Il représentera la diaspora ivoirienne. Un choix qui n’est pas anodin : d’abord, Didier Drogba prône lui-même la réconciliation de tous ses concitoyens, ensuite et surtout, son statut pourra donner une visibilité médiatique sur le plan national et international aux travaux de la Commission.

Quant aux trois derniers membres, qui seront des vice-présidents de la Commission, il s’agira de deux représentants de confessions religieuses. Deux noms ont circulé ces derniers jours dans la presse locale : Mgr Paul Siméon Ahouana et l’imam Boikary Fofana. La 3e personnalité sera un chef traditionnel.
 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.