Suite des auditions du Sud-africain Julius Malema président de la ligue de la jeunesse de l’ANC


©

Nouvelle comparution en Afrique du Sud pour Julius Malema devant la commission de discipline de son parti où il risque l’expulsion. L'ANC a simplement annoncé dans un communiqué, le vendredi 2 septembre 2011, que les accusations contre le jeune trublion, président de la ligue de la jeunesse sont maintenues. Toute la journée de vendredi, des centaines de supporters ont chanté, dansé et crié des slogans pro-Malema face au siège du parti, dans le centre-ville de Johannesburg, où le « procès » doit se poursuivre lundi.

Avec notre correspondante à Johannesburg, Sophie Ribstein

Devant le siège du Congrès national africain (ANC) à Johannesburg, plusieurs centaines de supporters de Julius Malema chantent pour soutenir leur leader. Pour eux, le comité de discipline de l'ANC devrait abandonner les charges. Alors quand Sibusiso apprend que les auditions vont se poursuivre la semaine prochaine, il est furieux : « Si nous devons encore dormir ici pour le soutenir, nous le ferons. Peut importe ce qu'il en coûte, peu importe ce qu'il arrive. Vous voyez, certains d'entre nous, ne sont pas allés travailler pour être ici et ont dormi sur les pavés ».

Floyd Shivambu, le bras droit de Julius Malema et porte-parole de la ligue de la jeunesse, sort de son audition devant les responsables du parti. Rien ne l'empêchera de continuer à être l'un des chantres de l'anticapitalisme et de l'anticolonialisme. « La ligue de la jeunesse de l'ANC n'est pas intimidée pour mener tous les combats qu'elle veut mener dans le secteur économique. Nous continuons à affirmer que l'Afrique du Sud doit nationaliser les mines. Nous ne reculerons pas, mais il semble que nous allons rester ici pendants très longtemps ».

Pour les analystes, l'agressivité des militants devant Luthuli House montrent bien les guerres intestines à l'intérieur du Congrès national africain. Après avoir brûlé des tee-shirts à l'effigie de Jacob Zuma cette semaine, les membres de la ligue de la jeunesse appellent à soutenir Kgalema Mothlante, le vice-président, lorsque l'année prochaine l'ANC réuni en congrès devra élire son prochain dirigeant.