Niger : le pétrole, nouvel enjeu pour l'économie nationale - Afrique - RFI

 

  1. 20:10 TU La bande passante
  2. 20:30 TU Journal
  3. 20:33 TU La bande passante
  4. 21:00 TU Journal
  5. 21:10 TU Couleurs tropicales
  6. 21:30 TU Journal
  7. 21:33 TU Couleurs tropicales
  8. 22:00 TU Sessions d'information
  9. 22:30 TU Sessions d'information
  10. 23:00 TU Journal
  11. 23:10 TU Ici l'Europe
  12. 23:30 TU Journal
  13. 23:33 TU Danse des mots
  14. 20:10 TU Musiques du monde
  15. 20:30 TU Journal
  16. 20:33 TU Musiques du monde
  17. 21:00 TU Journal
  18. 21:10 TU Musiques du monde
  19. 21:30 TU Journal
  20. 21:33 TU Musiques du monde
  21. 22:00 TU Journal
  22. 22:10 TU Archives d'Afrique
  23. 22:30 TU Journal
  24. 22:40 TU Archives d'Afrique
  25. 23:00 TU Journal
  1. 20:10 TU La bande passante
  2. 20:30 TU Journal
  3. 20:33 TU La bande passante
  4. 21:00 TU Journal
  5. 21:10 TU Radio foot internationale
  6. 21:30 TU Journal
  7. 21:33 TU Radio foot internationale
  8. 22:00 TU Sessions d'information
  9. 22:30 TU Sessions d'information
  10. 23:00 TU Journal
  11. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  12. 23:30 TU Journal
fermer

Afrique

Niger Pétrole

Niger : le pétrole, nouvel enjeu pour l'économie nationale

media

Le gouvernement nigerien possède désormais son ministère du Pétrole et de l'Energie. Et c'est l'ancien ministre des Mines Foumakoye Gado qui en prend la responsabilité à l'occasion d'un remaniement technique. Une nomination forte en symbole puisque le Niger qui possède déjà d'immenses réserves d'uranium devrait dans les prochains mois extraire du pétrole avec la société chinoise CNPC. Le pétrole devient donc un nouvel enjeu pour le Niger.

D’après le ministre du Pétrole ce sont quelque 20 000 de brut par jour que le Niger devrait extraire lorsque la China Petroleum Corporation aura foré son gisement près d’Agadem. La CNPC est actionnaire à 60%. Niamey possède 40% des parts du consortium pétrolier.

Avec des réserves estimées à près de 600 millions de barils, c’est un avenir plus que radieux qui se profile à l’horizon pour Niamey. Un pétrole qui devrait résoudre un certain nombre de difficultés pour ce pays qualifié comme l’un des plus pauvres du monde. Ainsi une partie du brut extrait de la nappe pétrolière servira à alimenter une raffinerie à Zinder.

Une raffinerie que Foumakoye Gado espère inaugurer le 20 novembre prochain. Une structure qui devrait permettre au Niger de sortir du fléau de la contrebande en provenance du Nigeria, de la Libye ou de l’Algérie. Le reste du brut non raffiné sera lui sera exporté via l’oléoduc qui part du Tchad pour rejoindre le terminal de Kribi au Cameroun.

Le Niger pourrait voir naître d’autres gisements. Les Algériens de la Sonatrach sont eux aussi en train de prospecter au nord d’Agadem dans l’espoir de découvrir d’autres réserves.
 

Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.