Côte d'Ivoire : Didier Drogba veut contribuer à la paix sans se prendre pour «Superman»

Charles Konan Banny, patron de la Cdvr et le footballeur Didier Drogba, à Londres, le 20 septembre 2011.
© Carl Court / AFP

Le footballeur ivoirien Didier Drogba a affiché sa détermination « à apporter sa pierre » au processus de paix en Côte d'Ivoire. Didier Drogba s'est exprimé devant la presse le 20 septembre, à Londres, la ville de son club Chelsea, aux cotés de Charles Konan Banny, le patron de cette Commission dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr). L'ex-Premier ministre ivoirien est venu spécialement dans la capitale britannique pour rencontrer la superstar internationale .

Didier Drogba a accepté de faire partie de la Cdvr. Lors d'une conférence de presse au côté de l'ex-Premier ministre Konan Banny, spécialement venu à Londres pour le rencontrer, la superstar internationale avait dit « sa fierté » de faire partie de la commission. Une commission qui compte onze membres, responsables religieux, coutumiers et représentants des grandes régions du pays. Didier Drogba représentera pour sa part les Ivoiriens de la diaspora.

Celui que ses compatriotes n'appellent guère que Super Drogba ne se prend pas pour «Superman», mais se dit prêt à apporter sa pierre à l'édifice de la reconstruction de la Côte d'Ivoire.

« Nous voulons la paix, nous voulons que le pays aille de l'avant, se développe. Et je veux faire partie de ce processus, a-t-il encore dit. Je peux envoyer des messages, et j'espère que les gens m'écouteront ». C'est un engagement patriotique.

J'aime mon pays, je veux participer et contribuer à cette réconciliation.
Didier Drogba
10-10-2013 - Par Adrien Moss
Footballeur ivoirien

Le joueur de Chelsea est cependant conscient qu'il faut tous oeuvrer à la réconciliation, au pardon, et apprendre à vivre ensemble. C'est un travail de longue haleine. Et surtout, ce n'est pas le football qui guérira la Côte-d'Ivoire, ce sont les Ivoiriens eux-mêmes.

Le football est un sport qui fédère, un sport ambassadeur qui rassemble, mais qui ne guérit pas tous problèmes.
Didier Drogba
10-10-2013 - Par Adrien Moss

Didier Drogba a cependant clairement laissé entendre qu'il ne pourrait pas être physiquement présent lors de l'installation officielle de la Cdvr par le président Alassane Ouattara, le 28 septembre prochain à Yamoussoukro, la capitale politique de la Côte d'Ivoire.

Voulue par le président Alassane Ouattara, la Cdvr doit contribuer à panser les plaies de la crise postélectorale (de décembre 2010 à avril 2011). Provoquée par le refus du président sortant Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite dans les urnes, elle aurait fait au moins 3 000 morts.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.