Présidentielle au Cameroun : un code de bonne conduite pour les candidats

Elecam vient de mettre à disposition des candidats camerounais un code de bonne conduite.
© DR

La commission électorale  camerounaise (Elecam) présente un code de bonne conduite invitant les candidats à la présidentielle du 9 octobre 2011 « à respecter le verdict des urnes » en cas de contestation des résultats des élections. La campagne en vue de la présidentielle débute en principe ce samedi. Le président sortant Paul Biya, 78 ans, au pouvoir depuis 1982, et 22 autres candidats parmi lesquels le leader de l'opposition John Fru Ndi, 70 ans, participeront à ce scrutin.

Faire preuve de retenue dans leurs discours, s’abstenir de déchirer les affiches d’un autre parti ou encore ne pas utiliser des positions de pouvoir à des fins de campagne. Le document d’une dizaine de pages, émis mercredi par Elections Cameroon (Elecam), énonce les règles à tenir avant, pendant et après le scrutin afin « de garantir le bon déroulement du processus électoral ».

Mais s’il a été approuvé et signé par une majorité des partis en lice pour l'élection présidentielle du 9 octobre, ce code de bonne conduite ne fait pas l’unanimité et trois formations refusent de parapher le document. Le Cameroon people's party souhaite ainsi qu’on y proscrive les violences policières et qu’y figure des mesures sur le vote des personnes handicapées. Le Mouvement progressiste réfute, lui, l’article mentionnant que les médias, les candidats, les partis et les observateurs, s’interdisent toute publication de tendance. « Hors de question de ne pas publier les procès-verbaux », prévient déjà le MP. Quant à la Dynamique Citoyenne, elle dit simplement ne pas prendre en compte les recommandations d’un organe « peu transparent ».

Elecam précise pour sa part que le code n’a aucun caractère obligatoire.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.