Le système scolaire malgache alarme l'Unicef

Une classe d'école à Mahambo, Madagascar
© Getty Images/David Gillanders

L’Unicef s’inquiète pour l’avenir du système scolaire à Madagascar qui dépend en grande partie de l’aide des bailleurs de fond - surtout depuis le début de la crise politique en 2009. Or le fond d’aide de 27 millions de dollars prévu pour cette rentrée scolaire est bloqué. Les partenaires internationaux demandent aux autorités malgaches de veiller à une meilleure utilisation des fonds et d’honorer leurs engagements, notamment pour le paiement des salaires des enseignants non fonctionnaires.

« Je pense que sans les fonds de FTI, le système va s’effondrer, prédit Graham Lang, chargé du programme Education à l’Unicef Madagascar. C’est pourquoi nous appelons les autorités en place à éviter la continuation de cette situation ».

L’Unicef fait partie du groupe des donateurs du fond FTI, le partenariat mondial pour l’éducation. C’est la troisème tranche de 27 millions de dollars qui a été suspendue. De cette somme dépend le fonctionnement de cantines scolaires, la construction d’écoles ou encore le salaire d’enseignants.

Pour débloquer ce fonds, les partenaires demandent au gouvernement d’assumer sa part. « Maintenant on voudrait avoir une preuve que les autorités en place ont honoré leurs engagements, qu’ils ont déjà payé les enseignants communautaires, leur sécurité sociale et la contribution aux caisses écoles, réclame Daniel Timme, responsable de la communication de l’Unicef. Ce sont les choses sur lesquelles on s’était mis d’accord au début ».

Autre préoccupation des bailleurs, le détournement de 23 véhicules 4x4 destinés aux directions régionales du ministère de l’Education nationale. « On sait où ils sont. Des membres du Parlement ont récupéré ces voitures – je dis bien que c’était dans des circonstances exceptionnelles. L’armée, le gouvernement, la présidence ont aussi pris ces voitures, rapporte  Dominique Fofa, directeur général au sein du ministère de l'Education. Mais une dizaine de voitures ont été récupérées et envoyées à leurs destinataires ».

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.