La difficile visite du chef de l'Eglise anglicane au Zimbabwe


©

Rowan Williams, le dirigeant de l’Eglise anglicane poursuit sa tournée en Afrique australe. L’archevêque de Canterbury est encore aujourd’hui au Zimbabwe, l’étape la plus délicate de son voyage. L’Eglise anglicane au Zimbabwe a été touchée par des remous politiques. L’évêque local, Nolbert Kunonga, a été excommunié. Il est un fervent soutien de Robert Mugabe et il a saisi tous les biens ecclésiastiques. La visite de Rowan Williams ne plaît pas vraiment aux partisans du parti du président. Et hier, lorsque le chef britannique de l’Eglise anglicane a prononcé une messe, il a encouragé ses fidèles à ne pas désespérer quand ils sont attaqués par les dissidents.

L'archevêque de Canterbury Rowan Williams a été acclamé par des milliers de fidèles quand il est entré dans un stade d’Harare. Le chef de l’Eglise anglicane a célébré dehors une messe devant près de 20 000 croyants. Mais il est désormais persona non grata dans la cathédrale Sainte-Mary du centre de la capitale.

En effet, depuis 2008, c’est Mgr Nolbert Kunonga qui a pris contrôle des lieux et des biens de la communauté. Cet évêque, proche de Mugabe a été excommunié. Hier, devant l’église, il a donc organisé une manifestation contre la venue de son ancien supérieur.

Depuis le schisme, les 350 000 anglicans zimbabwéens n’ont plus de lieux de culte. Ils sont obligés de prier dans des tentes ou sur des parkings. Mais Rowan Williams pourrait rencontrer Robert Mugabe ce 10 octobre 2011. Et il compte bien l’interroger sur les problèmes de persécutions de ses paroissiens. De son côté, le président, de confession catholique, lui, compte demander au leader religieux de préciser sa position sur l’homosexualité et sur les sanctions internationales contre son régime.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.